Articles repérés par Hervé Le Crosnier

Je prend ici des notes sur mes lectures. Les citations proviennent des articles cités.

  • Addiction sur ordoannance : retour sur la crise des opioides et le récent accord Oklahoma/Purdue Pharma.
    https://cfeditions.com/addiction

    Bonjour,

    Permettez-moi de revenir sur la crise des opioides, dont vous entendez sûrement parler de plus en plus régulièrement dans les médias. Notamment parce qu’elle commence à se développer en France même.

    Nous avons publié en février avec C&F éditions un petit ouvrage qui se lit comme un roman noir (très noir) du journaliste Patrick Radden Keefe.

    Addiction sur Ordonnance : la crise des anti-douleur
    Collections interventions, 1. 16 €
    ISBN : 978-2-915825-90-9
    https://cfeditions.com/addiction

    Récemment, des articles dans la presse française viennent de mentionner « Aux Etats-Unis, victoire judiciaire majeure contre les fabricants d’opioïdes » (le Monde avec AFP, 27 mars). Malheureusement cet article (et d’autres sur le même sujet) reste peu clair sur l’étendue de la sanction et la temporalité des décisions judiciaires.

    En lisant l’ouvrage, les rédacteurs de l’AFP auraient appris que la famille Sackler et l’entreprise Purdue Pharma avaient déjà à plusieurs reprise échappé à des procès en « plaidant coupable ». Et en versant des sommes conséquentes (600 millions de dollars + 35 millions d’amende en 2006 dans un procès intenté par 5000 patients par exemple). La logique de défense des Sackler a toujours été d’éviter les procès qui rendraient publics les documents internes de l’entreprise et de la famille. Donc d’accepter de payer en plaidant coupable. Une tactique que le sénateur républicain de Pennsylvanie a explicité : « Des permis coûteux pour enfreindre les lois ».

    Ajoutons que récemment, l’entreprise Purdue Pharma a envisagé de se mettre en faillite (pour éviter les procès). Il faut dire que la famille Sackler a investi dans une autre entreprise, Rhodes, qui se partage maintenant la vente des opioides avec Purdue. Et que l’extension internationale se fait sous le nom de Mundipharma, qui oeuvre notamment en France (sa création et son développement économique ont même justifié la décoration de Raymond Sackler de la Légion d’Honneur en 2012 !!!)

    Pour finir sur le cynisme de cette famille, ajoutons un mot sur le règlement à l’amiable adopté par l’Oklahoma (on peut comprendre cet Etat, tant l’incertitude et la durée des procès ne permet pas de faire face aux coût exorbitants et qui se conjuguent au présent de la prise en charge publique des dégâts causés par les opiacés). Dans ce règlement figurent le « don » par Purdue Pharma de 20 millions de dollars en médicaments contre l’addiction. Car c’est devenu depuis 2014 (projet Tango) le nouveau rayon de développement de Purdue Pharma.

    Un cynisme à donner la chair de poule... mais je ne peux pas en un seul mail vous raconter tout ce que l’on découvre encore dans le livre.

    Bonne lecture

    Hervé Le Crosnier