• Levée du contrôle judiciaire visant le journaliste Gaspard Glanz
    https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/04/29/levee-du-controle-judiciaire-visant-gaspard-glanz_5456382_3224.html


    Gaspard Glanz au tribunal de grande instance de Paris le 29 avril 2019.
    MARTIN BUREAU / AFP

    Saisi d’une demande de mainlevée de ce contrôle judiciaire, le tribunal a constaté que, faute de motivation suffisante, l’ordonnance du juge de la liberté et de la détention (JLD) qui interdisait à Gaspard Glanz de paraître à Paris tous les samedis et le 1er-Mai jusqu’à son procès, fixé au 18 octobre, pour « outrage à personne dépositaire de l’autorité publique » était irrégulière. Il a donc en conséquence levé l’interdiction prononcée.

    A l’audience, le procureur de la République avait lui-même reconnu que « les motifs étaient lacunaires, voire absents » tant dans les réquisitions du parquet que dans l’ordonnance du juge. Mais il n’en a bizarrement pas tiré les mêmes conséquences : au terme d’un raisonnement périlleux, il avait demandé au tribunal de maintenir ce contrôle judiciaire, à charge pour lui d’y introduire la motivation juridique nécessaire, à savoir le risque de réitération du délit reproché à Gaspard Glanz.

    « Nous venons d’apprendre le motif de ce contrôle judiciaire, s’est exclamé l’avocat du journaliste indépendant, Me Raphaël Kempf. Mais alors, si c’est pour éviter la réitération d’un doigt d’honneur, pourquoi l’interdire seulement à Paris et seulement le samedi ? Il fallait aller au bout de la logique ! », a-t-il ironisé.