marielle

« vivere vuol dire essere partigiani » Antonio Gramsci

  • Manifestation du 1er mai : qu’attendre du « Black Bloc » ?
    Craintes, stratégies, détermination. Trois émeutiers se confient à lundimatin.
    https://lundi.am/Manifestation-du-1er-mai-qu-attendre-du-Black-Bloc

    Que peut-on attendre de la manifestation du 1er mai prochain ? Peut-on se fier aux rumeurs diffusées par la préfecture qui annoncent le déferlement dans les rues de Paris d’une dizaine de milliers de « Black Bloc » assoiffés de sang et de gaz lacrymogènes ? Verra-t-on au contraire les centrales syndicales reprendre fièrement et rituellement le haut du pavé ? Le cortège de tête, bigarré et décidé, signera-t-il son grand retour ? Le préfet Lallement parviendra-t-il à maintenir l’ordre en quadrillant toutes les rues de la capitale et en ordonnant des arrestations préventives en masse ?

    Selon nos informations, les services de renseignement s’avouent parfaitement incapables de prédire ce qu’il va se passer, et comme leur fonction le leur commande, ils imaginent donc le pire. Afin de faire bonne mesure, et comme suffisamment de micros sont déjà tendus vers les angoisses politiques et policières de nos dirigeants, nous avons choisi d’aller nous entretenir avec trois participants au fameux « Black Bloc ». Protégés par toutes les garanties d’anonymat, ils nous ont livré leur sentiment sur cette fête du travail, ainsi qu’une analyse fort éclairante de la configuration des hostilités, remise dans le contexte de l’histoire récente du maintien de l’ordre à Paris. Leurs réflexions et leur lucidité quant aux limites que rencontre leur stratégie nous sont apparues au moins aussi précieuses que la communication de M. Castaner.