• Face à la pénurie de logements, Google va aider les habitants de San Francisco
    https://www.latribune.fr/technos-medias/face-a-la-penurie-de-logements-google-va-aider-les-habitants-de-san-franci

    Google, un des plus gros employeurs de la région de San Francisco, a promis mercredi de consacrer 1 milliard de dollars pour aider à la construction d’habitations dans cette zone confrontée à une grave crise du logement.

    Les géants technologiques sont accusés d’être largement responsables de la flambée des prix de l’immobilier à San Francisco et dans la région, notamment la Silicon Valley, au sud de la ville.

    Le succès de la « tech » et l’implantation de groupes richissimes comme Google, Apple ou Facebook notamment, ont en effet attiré des dizaines de milliers d’ingénieurs informatiques payés avec des salaires mirobolants, qui ont mécaniquement fait bondir le coût de la vie dans la « Bay Area ».

    « Dans les dix prochaines années, nous allons transformer des terrains de Google, pour une valeur d’au moins 750 millions de dollars, actuellement prévus pour des bureaux et des commerces, en terrains pour (construire) des logements », a écrit son patron, Sundar Pichai, dans un blog.

    « Cela nous servira à soutenir le développement de 15.000 nouveaux logements pour tous les revenus dans la région de la Baie, y compris les foyers à revenus faibles et moyens », a-t-il précisé.

    « Nous espérons que cela soit utile pour tenter de régler le problème chronique du manque de logements abordables » pour les plus pauvres, a encore dit M. Pichai, précisant que Google allait aussi créer notamment « un fond d’investissement doté de 250 millions de dollars qui permettra d’encourager les promoteurs à construire 5.000 logements abordables ».

    • Remarque : les trois quarts du milliard ne sortent pas de la poche de Gg, il s’agit juste de réaffecter des terrains qui si je comprends bien resteront propriété de Gg ; c’est juste la nature du locataire qui changera…

      De même le statut du quart restant, fond d’investissement, ne permet pas réellement de comprendre le débours effectif de Gg.

      Bref, un joli milliard, tout rond pour la comm’.