• Que s’est-il vraiment passé le 4 juillet ? | Le Club de Mediapart
    https://blogs.mediapart.fr/marco-vidal/blog/080719/que-s-est-il-vraiment-passe-le-4-juillet

    Non, la vraie raison qui a conduit M. Blanquer au putsch, c’est l’extrême urgence de ne pas perdre la face. Et tout a été bon. Mensonges, manipulations, falsifications, menaces, entorses au droit, mépris des personnels en poste ou en grève, et même de l’égalité républicaine.

    Ce Ministre, il faut le rappeler, a fait voter une loi dite – et tous les mots pèsent leur poids – de l’Ecole de la confiance, dont l’article premier soumet les professeurs à un devoir d’exemplarité.

    Après une journée si peu exemplaire et si peu glorieuse, il ne lui reste sans doute qu’à partir par la plus petite porte de son ministère.

    Un dernier mot : il se dit ici et là que le mandat de M. Macron, dont M. Blanquer était jusqu’à présent la plus belle étoile, souffre parfois de cette triste arrogance de premier de la classe. On sait maintenant que ce n’est pas de l’arrogance, c’est du despotisme. Et ce n’est pas du tout, pas du tout la même chose.