• Hauts-de-France : Qui sont ces chômeurs fantômes qui échappent à Pôle Emploi ?
    https://www.20minutes.fr/lille/2560171-20190709-video-hauts-france-chomeurs-fantomes-echappent-pole-emplo

    Une étude de l’Institut national de la statistique (Insee) et la direction du Travail (Direccte) estime que le nombre de chômeurs potentiels pourrait être de 50 % plus important

    En plus des 320.000 chômeurs répertoriés, ils sont environ 162.000 dans les Hauts-de-France à faire partie de ce qu’on appelle le « halo autour du chômage ».
    Ces chômeurs fantômes sont plus souvent des femmes et des personnes non diplômées.
    En additionnant chômeurs et halos de chômage, on arrive à quasiment 20 % de la population sans emploi.

    Pour eux, trouver du travail ne se résume pas à traverser la rue. Selon une enquête de l’Insee, dévoilée ce mardi, ils sont environ 162.000* dans les Hauts-de-France (4,3 % des 15-64 ans), à faire partie de ce qu’on appelle le « halo autour du chômage », des personnes inactives mais non inscrites à Pôle Emploi. Des chômeurs fantômes qui s’ajoutent aux 320.000 chômeurs répertoriés.
    « Cette statistique du halo de chômage a été étudiée après la polémique née en 2007 autour des chiffres réels du chômage », explique Jean-Christophe Fenouillet, directeur de l’Insee. Depuis, l’Institut de statistiques se penche donc sur ces chômeurs fantômes.
    La méthode de calcul
    Pour comprendre la nuance, il faut se replonger sur la définition d’un chômeur, selon le Bureau international du travail (BIT). Il faut avoir plus de 15 ans, être sans emploi au cours d’une semaine de référence, avoir effectué une démarche active de recherche d’emploi au cours des quatre semaines précédant celle de référence et être disponible pour travailler dans les deux semaines à venir.

    #Chômage #chômeurs