• Ces erreurs qui leur coûtent leur bac - Libération
    https://www.liberation.fr/debats/2019/07/17/ces-erreurs-qui-leur-coutent-leur-bac_1740458

    C’est Salim, qui, suite à la récupération de son bulletin, a voulu consulter ses copies, ne comprenant pas le 1 en philosophie où pourtant, il n’avait pas démérité. Une fois rendu au centre d’examen, la note sur la copie était un 11, non un 1 comme inscrit sur son bulletin. Il lui a pourtant été refusé de faire une photocopie et sa note n’a toujours pas bougé aujourd’hui. En série littéraire, Salim devrait avoir son baccalauréat, pourtant, il ne l’a pas, et ses vœux sur Parcoursup ont été écrasés.

    C’est aussi Inès, boursière, première de sa famille à passer le bac, brillante élève, qui a obtenu son bac avec la mention bien. Cependant, Inès se pose des questions sur deux 10, qu’elle ne comprend pas. Ces deux notes, pourtant, la font passer à côté de la bourse au mérite, accessible pour les élèves boursiers obtenant la mention très bien. Ni Inès ni ses enseignants mobilisés auprès d’elle n’ont pu avoir accès à ses copies. Parce que les copies d’Inès, comme celles de milliers de jeunes en Ile-de-France, sont au SIEC, la maison des examens. Pour demander à voir ses copies, elle doit remplir un formulaire en ligne, formulaire inaccessible jusqu’au 4 septembre prochain. Inès se retrouve donc sans la bourse au mérite, et sans savoir si elle aurait pu l’obtenir.

    Ces cas particuliers, nous en avons traité plus de 5 000 depuis le vendredi 5 juillet et nous continuons à en traiter. Ces cas, ce sont des élèves qui se retrouvent face à ce qu’ils considèrent comme une injustice, vis-à-vis de leurs amis, qui se retrouvent à devoir faire des dossiers de redoublement, alors même que peut-être demain, ils auront leur bac. Cependant, même avec le bac en poche, Parcoursup aura écrasé l’ensemble de leurs vœux, même ceux qui leur étaient favorables.

    Ce bac 2019 est un fiasco, les jeunes se sentent lésés, ont l’impression d’avoir joué à la loterie.