• Les tueurs de masse haïssent-ils les femmes ? | Slate.fr
    http://www.slate.fr/story/180612/tueurs-de-masse-haine-femmes

    La tuerie de masse est une activité masculine : depuis 1982, les États-Unis ont essuyé les tirs de 111 tueurs, pour 4 tueuses, soit 96,5% d’hommes.

    Leurs motivations sont souvent complexes, confuses, quand elles ne sont pas inconnues, et il y en a sans doute autant que de tueurs : crimes raciaux, crimes antisémites, crimes homophobes, féminicides… Mais selon le New York Times, « un fil conducteur qui relie nombre d’entre eux –en dehors d’un accès facile aux armes à feu– est un passif de haine des femmes, d’agressions envers des épouses, des petites amies et des membres féminins de la famille, ou de partage en ligne de points de vue misogynes ».

    « La plupart des fusillades de masse sont enracinées dans la violence domestique. La plupart des tueurs de masse ont des antécédents de violence domestique ou familiale », affirme Watts.

    « Les experts disent que les mêmes schémas qui conduisent à la radicalisation des suprémacistes blancs et d’autres terroristes peuvent s’appliquer aux misogynes qui se tournent vers la violence de masse : un individu isolé et troublé qui trouve en ligne une communauté d’individus partageant les mêmes idées et un exutoire à leur colère », rapporte le New York Times.