• Les morts pullulent en ligne, ça n’arrête pas. A peine a-t-on fini de rendre hommage à un mort que le prochain surgit, on produit des morts à la chaîne, la mort est une industrie, la mort industrielle se déploie sous nos yeux jour après jour et nous sommes invités à participer à chaque hommage par des mots, des photos, des vidéos. Les morts sont des célébrités et ils sont des inconnus pour nous, nous ne les avons jamais rencontrés et nous ne les rencontrerons jamais puisqu’ils sont morts, enfin c’est ce qu’on croit puis les voilà qui sonnent à la porte. On les voit passer sur l’écran, info urgente, un tel ou une telle est mort(e), la photo du mort nous dévisage et déjà tout le monde se précipite sur les ressources du mort archivées un peu partout sur le web, le mort est un ami qui sonne à votre porte et s’invite chez vous à l’apéritif, il s’assoit dans votre salon et c’est vous qui racontez sa vie, lui se tait et vous écoute en vous fixant de ses yeux morts. (...)

    https://jimaginaire.blogspot.com/2019/08/11082019.html