• Luc Frémiot : « On ne peut pas être à la fois un bon père et un mari violent » - Marie Claire
    https://www.marieclaire.fr/luc-fremiot-procureur-interview-violences-conjugales,1323674.asp

    Si vous avez suivi mes travaux, vous avez constaté que je passe mon temps à le dire, c’est un constat logique et de bon sens ! Il est inacceptable que ce soit la mère qui soit obligée de quitter le domicile avec ses enfants sous le bras. C’est quelque chose que je n’arrive pas, aujourd’hui encore, à comprendre. Pourquoi cette obstination de certains services publics à ouvrir indéfiniment des places d’accueil pour les femmes dans des foyers d’urgence ?

    Il est inacceptable que ce soit la mère qui soit obligée de quitter le domicile avec ses enfants sous le bras.

    C’est l’inverse que l’on doit faire. Ces femmes doivent rester chez elles. Il faut créer des centres d’observation pour les auteurs, les confier à des psychologues et à des psychiatres. Cela fonctionne très bien. Je le dis lors de toutes mes interventions, et il y a toujours un silence… Le Premier ministre n’a rien prévu sur la prise en charge de ces auteurs, il n’en parle même pas.

    Je n’arrive pas non plus à comprendre Madame Schiappa. Elle est complètement fermée sur ce sujet, elle a d’ailleurs déclaré dans une interview à Ouest-France, "Ça me pose un problème philosophique d’imaginer qu’on crée des centres d’hébergement pour les auteurs’’. [ndlr : dans un entretien accordé à Ouest-France le 23 août, Marlène Schiappa a déclaré : « L’idée de consacrer ce budget aux agresseurs me gêne un peu. C’est une question quasiment philosophique dont il faudra aussi discuter pendant le Grenelle. »] Est ce que ça lui pose un problème philosophique de savoir que des femmes partent en pleine nuit avec des gamins sous le bras à la recherche d’une place en urgence ? Je trouve ça inacceptable.