Sombre

The point, as Marx saw it, is that dreams never come true. (Hannah Arendt)

  • Les décrocheurs de portraits de Macron face à la justice
    https://reporterre.net/Les-decrocheurs-de-portraits-de-Macron-face-a-la-justice

    Le président a-t-il vraiment changé ? Est-il devenu, en quelques mois, un précieux allié des luttes contre le changement climatique et la 6e extinction de masse ? « Non, il n’a pas changé, estime Anne-Sophie Trujillo-Gauchez, activiste au sein d’Action non iolente-COP21 (ANV-COP21). Au contraire, c’est toujours un moulin à vent. Sa communication est redoutable mais ses actions ne sont que des esbroufes, au mieux des pansements. Sur l’Amazonie, il dit “Reboisons !”. Mais il est à côté du problème. L’enjeu, c’est surtout de consommer moins et mieux, d’arrêter d’importer du soja brésilien destiné à nourrir du bétail français. Mais, ça nécessite de changer de logiciel. »

    • Il ne s’agit pas de changer de logiciel, il s’agit de changer d’objectifs. Ce n’est pas un problème de compréhension des enjeux, c’est l’affaire totalement assumée de piller sans que le grand nombre ne se révolte, et en total désintérêt pour l’environnement que tous savent de toute façon condamné à moyenne échéance. Ils le savent tous, parmi ces gens (les qui sont aux commandes), que c’est foutu, et que nous n’avons aucune chance de pouvoir influer sur les évènements, et qu’en définitive, il ne reste plus qu’à s’en foutre plein les poches, pour être certain d’être parmi ceux qui pourront résister aux éléments le plus confortablement possible.
      Continuer à faire comme si les gens au pouvoir avaient la moindre intention de s’intéresser aux problématiques environnementales, c’est d’une certaine façon leur faire crédit d’une possible volonté de s’intéresser à l’intérêt général, c’est alimenter la croyance que ces gens sont potentiellement nos alliés. Alors que ces gens sont rien moins que les ennemis de l’humanité.

    • Continuer à faire comme si les gens au pouvoir avaient la moindre intention de s’intéresser aux problématiques environnementales, c’est d’une certaine façon leur faire crédit d’une possible volonté de s’intéresser à l’intérêt général, c’est alimenter la croyance que ces gens sont potentiellement nos alliés. Alors que ces gens sont rien mois que les ennemis de l’humanité.

      Et la question qui se posera fatalement, c’est : « comment s’en débarrasser (de ces gens qui sont rien moins que les ennemis de l’humanité et qui, pour rien au monde, ne changeront leur logiciel) ? »
      #lassitude

      On peut continuer à se lamenter toujours et encore. Le seul salut est dans le pouvoir d’achat. Pour s’acheter des bagnoles électriques qui ne polluent pas, pour se loger dans des logements BBC qui ne polluent pas ou pour se payer une place dans un bunker avec le cul bien au frais sous des latitudes tempérées et au milieu d’une grande île pour échapper à la colère des dépossédé·es.