• Nous ne ferons pas barrage | Grise Bouille
    https://grisebouille.net/nous-ne-ferons-pas-barrage

    L’hyper-concentration des richesses n’est pas une « dérive », ce n’est que la conséquence logique des mécanismes d’héritage, mais nous n’en parlerons pas, ce serait de la jalousie anti-riches ; la disparition du travail par l’automatisation et la robotisation généralisée n’est un problème qu’en l’absence de redistribution des profits et que par le caractère sacralisé de la propriété privée, mais nous n’en parlerons pas, car la dictature communiste ne serait pas loin, URSS hier et Vénézuela aujourd’hui ; les burn-outs ne sont que la conséquence d’un besoin d’augmentation constant des taux de profits répercuté par un accroissement constant de la pression sur les salariées et salariés, mais nous n’en parlerons pas, il ne faudrait pas freiner la croissance ; le désastre écologique annoncé n’est pas le résultat d’une nature humaine destructrice mais bien d’un système capitaliste inique qui ne peut survivre que par un accroissement infini dans un environnement fini, mais nous n’en parlerons pas, arrêtons plutôt les pailles en plastiques, trions nos déchets et oublions qui nous envoie joyeusement dans le mur.

    De manière générale, l’analyse de la société par rapports de force entre intérêts de classes s’avère de plus en plus pertinente à mesure que le capitalisme se totalitarise et que se précisent les risques d’effondrement systémiques, mais nous n’en parlerons pas, car voyez-vous, la lutte des classes c’est ringard, ça sonne vachement xixe siècle (alors que les CDI de chantier, le paiement à la tâche et la sous-traitance généralisée pour contourner les droits du salariat, ça ne sonne pas xixe siècle mais ça nous y ramène carrément, soit dit en passant). Non seulement c’est ringard, mais en plus, c’est dangereux : CENT MILLIONS DE MORTS, qu’on vous répète sur tous les tons9. Car chacun sait que la seule alternative au capitalisme débridé, c’est la barbarie, barbarie contre laquelle ce même capitalisme est d’ailleurs immunisé, merci bien, fermez le ban et surtout vos gueules.

    Il était d’ailleurs assez gonflé de venir gueuler sur les Insoumis10 qui refusaient d’aller faire barrage à Le Pen, quand on imagine assez bien qu’en cas de second tour Macron-Mélenchon, un appel général aurait été lancé pour faire barrage… à la France Insoumise.

    Eh bien nous ne ferons pas barrage.