• Egypte : une figure de la révolte de 2011, de nouveau en prison - L’Express
    https://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/egypte-une-figure-de-la-revolte-de-2011-de-nouveau-en-prison_2100343.html

    Le Caire - Le militant politique Alaa Abdel Fattah, figure de la révolte de 2011 en Egypte libéré récemment sous contrôle judiciaire, est de nouveau emprisonné, a-t-on appris dimanche auprès de la famille et de source judiciaire.

    « Nous ne savons pas où est Alaa... Le poste de police dit qu’il est probablement au parquet de la sécurité d’Etat », a déclaré sur Twitter sa soeur Mona Seif, également militante politique.

    En 2013, M Abdel Fattah avait été arrêté après avoir manifesté contre une loi rendant quasi-impossibles les manifestations en Egypte.

    Aujourd’hui âgé de 37 ans, M. Abdel Fattah avait été libéré en mars dernier.

    Astreint à un strict contrôle judiciaire de cinq ans, il devait retourner tous les soirs à 18H00 (16H00 GMT) dormir au poste de police de Dokki, pour en sortir à 06H00.

    Dimanche matin, lorsqu’il n’a pas réapparu, sa mère, Laila Soueif s’est alors rendu au poste de police mais n’a pas pu y entrer, ni obtenir d’explications des policiers à l’entrée.

    Sur Wikipédia :

    Le 7 mai 2006 alors qu’il manifeste pour l’indépendance de la justice. Il est relâché le 20 juin.
    Le 30 octobre 2011 pour incitation à la violence à l’occasion des altercations inter-religieuses. Il est relâché le 25 décembre.
    Le 26 mars 2013 pendant une manifestation devant le quartier général des Frères musulmans. Il est relâché le jour même.
    Le 28 mars 2013, pour l’incendie du siège de campagne de l’ancien candidat à la présidentielle Ahmed Chafik, survenu le 28 mai 2012. Il est condamné à un an de prison avec sursis, ainsi que sa sœur Mona Seif2.
    Le 28 novembre 2013, pour résistance aux autorités et violation de la loi qui interdit les manifestations. Il est relâché sous caution le 23 mars 2014. En juin 2014, il est condamné à 15 ans de prison et emprisonné dans l’attente d’un nouveau procès. Pendant cette détention, il entame une grève de la faim. Le 15 septembre 2014, il est à nouveau libéré sous caution3.
    Le 8 novembre 2017, la Cour de cassation confirme une peine de cinq ans de prison4.
    Le 30 juin 2013, peu avant le coup d’État du 3 juillet 2013 en Égypte, il participe aux manifestations organisées contre Mohamed Morsi5.
    (...).
    Il est libéré sous conditions le 29 mars 20197. Il est de nouveau arrêté en septembre 2019

    #alaa abdel-Fattah #printemps_arabe