etraces

Le projet e-traces aborde le Web 2.0 dans le contexte de l’instauration progressive d’une société de la surveillance.

  • Une loi sur le contrôle d’Internet entre en vigueur en Russie
    https://www.lemonde.fr/international/article/2019/11/01/une-loi-sur-le-controle-d-internet-entre-en-vigueur-en-russie_6017729_3210.h

    Les autorités russes restreignent désormais le réseau Internet national, bloquant des contenus et des sites liés à l’opposition, mais aussi des services qui refusaient de coopérer avec elles. Contrôle des contenus, isolation, danger de la liberté d’expression… Une loi controversée visant à créer un « Internet souverain » isolé des grands serveurs mondiaux est entrée en vigueur vendredi 1er novembre, en Russie. Ce texte prévoit la création d’une infrastructure permettant d’assurer le fonctionnement des (...)

    #législation #surveillance #web #censure #HumanRightsWatch

    • En Chine, si tu y bosses, et que tu te dis en bon européen que bon, c’est pas les chinois qui vont t’empêcher de naviguer en paix, tu installes un VPN sur ton smartphone (par exemple). Tu as ton téléphone qui se retrouve rapidement sans connexion. Et comme il faut aller faire activer ton téléphone auprès d’une boutique, on te pose la question « vous n’auriez pas installé un VPN ? ». Et on rajoute « Vous savez que ce n’est pas autorisé ? ». Et que bon. On te réactive ta connexion. Mais. Bon quoi. Tu comprends qu’il va falloir faire autrement.
      Un flux chiffré non-autorisé, est un flux blocable facilement.
      Ce n’est pas une histoire de vie privée dans l’esprit des gens qui gouvernent. C’est une histoire de géopolitique.
      Et il n’y a que chez nous qu’on t’explique dans les journaux que c’est une histoire de vie privée et que c’est de la censure, ce que font les chinois... ou les russes.
      Parce qu’en fait, tu découvres que chez nous, il y a longtemps que le tout venant tâche d’utiliser des moyens pour faire respecter sa vie privée... mais en fait, tant que tu utilises des matériels et des logiciels sur base de composants américains, tu es à peu près certain que c’est hackable sans trop d’efforts par les services de sécurité.
      C’est un tout petit peu pour cela que Huawei est si diabolisée sur la 5G, à cause de l’indépendance de la conception... et donc l’absence de contrôle des occidentaux sur le hardware (et la possibilité que les chinois fassent comme les américains, à laisser pleins de backdoors partout).
      Les chinois doivent avoir assez payé en dommages cybers pour avoir décidé de tout blinder de la sorte. Ce n’est pas forcément contre l’intérieur que tout cela est tourné... Mais bel et bien aussi et peut-être avant tout contre les gentils occidentaux.