Rezo

Le portail des copains

  • Attaquer l’accouchement à domicile est une conduite patriarcale | Marie-Hélène Lahaye
    http://marieaccouchela.net/index.php/2019/11/20/attaquer-laccouchement-a-domicile-est-une-conduite-patriarcale

    Chaque fois qu’une femme annonce son souhait d’accoucher à domicile, une armée de personnes, médecins et chirurgiens en tête, poussent des cris d’orfraie pour dénoncer tous les risques de cette entreprise. Cette réaction est non seulement contraire à la science mais relève en plus d’une conduite patriarcale. Le dernier exemple flagrant est le tweet du Dr Laurent Alexandre affirmant sur les réseaux sociaux qu’il fallait interdire l’accouchement à domicile. Source : Marie accouche là

    • Dans le forum, une femme souligne que l’accouchement à l’hôpital coûte plus cher que l’accouchement à domicile. Même avec ça la sécurité sociale va essayer de ne pas régler sa participation en AAD, non prise en charge de la balance, sage femme sous payée etc.
      L’accouchement est vraiment un espace de soumission des femmes physique, mental, financier dont les rênes sont réservées à l’élite /souvent très masculine/ des médecins. C’est le lieu où peuvent s’exercer leurs privilèges, là où la femme est mise totalement sous contrôle et sous la dépendance de cette domination de sachants. Peu importe ses choix, peu importe que l’accouchement à domicile ne soit pas plus dangereux qu’à l’hôpital, il y en a, comme tout bon #masculiniste, qui trouveront public pour imposer leurs points de vue archaïques.
      C’est une politique systémique, c’est pas juste un étron de chirurgien de bites de rats qui se lâche sur twitter.

      Ce qui est grave, c’est que les quelques sages femmes françaises qui osent encore aider les femmes à accoucher à la maison sont systématiquement dénigrées en premier par les médecins, et harcelées au point de devoir abandonner. Quant aux maisons de naissance qui donnent un peu plus de #libertés aux femmes, il n’y en a presque pas en france.
      Quel espace de liberté reste-t-il pour les femmes ? quelle force faut-il déployer alors pour se déterminer à accoucher à la maison, qui peut encore choisir face aux dénigrements systématiques ?
      J’ai une amie qui a du s’expatrier 5 ans en Nouvelle Zélande pour accoucher et élever ses enfants comme elle l’entendait, parce qu’en france c’est considéré comme un crime d’accoucher à la maison. C’est ça la réalité des attaques de ces pourritures de crétins ignares de l’aristocratie médicale dépassée. Ça m’étonne pas que doctissimo soit derrière.