• (30) Le risque de blackout est-il réel ?​ — Grégoire Chambaz - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=u9sau9f1FCM

    « Le risque de blackout est-il réel ? »​

    Conférence de Grégoire Chambaz donnée le 16/05/2019 à l’Inria Grenoble dans le cadre du cycle « Comprendre et Agir » :

    00:16 Prologue
    09:52 Introduction
    12:35 Definition du blackout
    14:58 Mécanismes du blackout
    17:57 Déclencheurs possible d’un blackout
    19:53 Durée et persistance d’un blackout
    26:44 Conséquences d’un blackout
    30:12 Effet domino
    34:35 Risques et dangers
    37:11 Un risque terminal ?
    41:04 De la science fiction ?
    42:30 Le risque de tempête solaire
    47:24 Le risque d’impulsion électromagnétique
    51:21 Le risque des cyberattaques coordonnées
    53:26 Le risque d’attaques coordonnées
    56:01 Pourquoi n’en parle-t-on pas plus ?
    59:58 A Retenir

    Bio : Grégoire Chambaz est rédacteur adjoint à la Revue Militaire Suisse (RMS), membre du Centre d’histoires et de prospectives militaires et officier dans l’armée suisse (capitaine).
    Spécialiste de la durabilité, ses recherches actuelles portent sur les processus d’effondrement des sociétés complexes, les risques et dangers existentiels (dont le blackout) et les impacts sécuritaires des trajectoires anthropocèniques.
    Il a rédigé pour la RMS plusieurs dossiers (entre autres) sur les réactions des institutions et des individus après les catastrophes, les impacts du changement climatique sur la sécurité ainsi que sur le risque de blackout.

    Résumé : Le blackout désigne l’interruption de l’alimentation d’une région en courant électrique. Il s’agit d’un phénomène méconnu du grand public, mais craint chez les spécialistes. Les conséquences d’une telle interruption sont variables, selon l’aire touchée, la durée de l’interruption et les capacités de résilience de la zone affectée. De la perturbation et du choc des premiers temps, le manque d’électricité peut rapidement se transformer en risque très dangereux à pratiquement tous les niveaux. Parler de ce risque, c’est reconnaître la dépendance vitale de nos sociétés à un approvisionnement électrique ininterrompu. Cela indique aussi la vulnérabilité croissante de nos activités et infrastructures, alors que nous nous engouffrons dans le tout-numérique. Face au risque de blackout, nos sociétés sont-elles résilientes, durables même ?