• Les chrétiens palestiniens attaqués par des colons en Cisjordanie occupée
    Par Shatha Hammad – TAYBEH, Cisjordanie occupée - Lundi 2 décembre 2019 | Middle East Eye édition française
    https://www.middleeasteye.net/fr/reportages/les-chretiens-palestiniens-attaques-par-des-colons-en-cisjordanie-occ

    « Aujourd’hui, il s’agissait de l’incendie d’un véhicule, mais nous craignons l’escalade de ces attaques » (MEE/Shatha Hammad)

    La famille Basir s’est réveillée bien avant l’aube vendredi matin aux cris de ses voisins – il y avait eu une attaque contre sa maison dans le village palestinien de Taybeh.

    Un groupe de colons israéliens avait laissé des graffitis hostiles sur les murs – l’un d’eux prônant « zone militaire fermée » – et incendié la voiture de la famille. Cependant, les assaillants n’étaient plus là lorsque Rollin Basir a ouvert sa porte à 2 h du matin et trouvé sa voiture en flammes. Elle a brûlé jusqu’à 6 h.

    Rollin Basir raconte que tout le village a afflué vers sa maison à mesure que la nouvelle de l’attaque s’est répandue et que les habitants sont restés jusque tard dans la matinée. Ils ont exprimé leur crainte que les colons réitèrent leurs attaques ou s’en prennent à eux et à leurs domiciles.

    « Tout indique que des colons sont derrière cette attaque », déclare Rollin Basir, précisant que sa voiture lui avait coûté plus de 42 000 dollars.

    Taybeh se situe à l’est de Ramallah et est encerclé par quatre colonies : Rimonim – totalement bâtie sur les terres confisquées du village (1 million de kilomètres carrés) – Ofra, Kawkab al-Sabah et l’avant-poste évacué d’Amona, où les forces israéliennes empêchent toujours les Palestiniens d’accéder à leurs terres.

    Rollin Basir – père de 3 enfants âgés de 15 jours à 7 ans – pense que l’alarme du véhicule a dû effrayer les colons et qu’ils ont dû quitter les lieux très vite.

    « Aujourd’hui, ils ont brûlé le véhicule, mais je crains que demain, ils ne brûlent ma maison, avec mes enfants à l’intérieur. » (...)