Mondes Sociaux

Magazine de sciences humaines et sociales en openaccess

  • En Espagne, la Guerre civile est l’objet de luttes mémorielles incessantes. Quel est le rôle des majorités politiques, des historiens et de la société civile dans ces affrontements autour de la mémoire ? #Espagne #histoire #mémoire #luttes #politique

    https://sms.hypotheses.org/11268

    S’il est un pays où les politiques mémorielles se sont manifestées et confrontées par vagues successives, c’est bien l’Espagne. Les majorités politiques en place, le rôle des historiens, et celui de la société civile tiennent dans ces affrontements et ces usages politiques du passé une place majeure. Dans ce film du Centre d’histoire sociale du XXe siècle, les historiennes Charlotte Vorms et Elodie Richard en analysent les contours historiographiques et en font ressortir les enjeux.

    Le régime franquiste en Espagne a alimenté durant des décennies des politiques mémorielles qui œuvraient à falsifier l’histoire espagnole. Le régime né d’un coup d’État en 1936 contre une jeune seconde République née en 1931, avait besoin d’une légitimation historique. L’histoire de la guerre civile fut un élément fondamental d’une propagande qui exaltait les victimes du camp franquiste tombées sur le front et stigmatisait le camp des « rouges ». Cette histoire écrite par des idéologues et des journalistes, fut renouvelée dans les années 1960 par une école historique franquiste créée au sein du Ministère de l’information (...)