ARN😷*

Geek dilettante habitant une belle et grande propriété sur la Côte d’améthyste

  • Est-ce que vous avez de votre côté des témoignages sur la façon dont ça se passe, le collège à distance ? Chez nous, je ne suis pas du tout convaincu :
    – jamais de séance de cours en visioconférence ;
    – il n’y a pas vraiment de « cours », uniquement des devoirs que ma grande doit se démerder à faire ;
    – les devoirs à faire arrivent pour certains profs par EcoleDirecte, le système auquel on été déjà habitués en temps normal ;
    – certains sont directement postés sur le compte Google Classroom qu’a ouvert l’école,
    – et d’autres semblent arriver par mail ;
    – comme ça ne passe plus par EcoleDirecte, sur lequel non seulement notre fille a un compte, mais aussi les parents, on n’a plus moyen de suivre les devoirs de notre côté. Comme elle est en sixième, elle n’est pas encore autonome, alors si on ne l’accompagne pas, elle ne fait pas grand chose. Là, du coup, on galère parce qu’on doit passer par elle pour savoir ce qu’elle doit faire, et justement savoir ce qu’elle doit faire c’est déjà un problème…
    – et évidemment, elle doit travailler avec l’ordinateur. Bon, ça, c’est pas ce qui manque à la maison. Le problème, c’est que tu lui laisses l’ordinateur, toute seule, et dix minutes plus tard elle est sur Youtube en train de mâter des Gachalife. C’est pas une méchanceté, c’est juste qu’à son âge, son manque d’autonomie, lui coller un ordinateur pendant sans surveillance pendant qu’elle est censée travailler, ça ne peut pas fonctionner. Y’a beaucoup plus de fric investi, massivement, dans l’économie du captage de l’attention, que dans la pédagogie en ligne, je ne vois même pas comment elle pourrait résister à son âge sans être accompagnée à intervalles très réguliers (et nous on a notre boulot).

    Mon frère m’a téléphoné ce matin. Il me dit que la cousine, qui a le même âge, elle, tous les matins elle est devant l’écran, en visioconférence avec l’enseignant·e, et c’est comme le vrai collège, avec quelqu’un qui te parle, qui interagit et qui te guide.

    Bref : de notre côté c’est pas bon du tout.

    C’est comment chez vous ?

    • Ecole direct, pareil. Sauf que les cours arrivent aussi sous forme de PDF. Total, c’est moi qui fait cours, ce qui n’est pas plus mal, au moins je suis sur qu’elle suit.

    • 5ème, tout sur pronote, des choses à faire chaque jour (et cocher qu’on les a fait), parfois en renvoyant le travail par l’interface, mais pas de cours. Donc oui tout à suivre par les parents, ET avoir un ordi dédié à l’enfant, ce qui n’est pas gagné (moi j’ai juste mon ordi du boulot), et alors celleux qui ont plusieurs gosses à la fois avec chacun leur boulot… Sa mère bossait pas et elle a passé beaucoup d’heures à suivre cette semaine, mais moi la semaine qui arrive en bossant en même temps, ça va être sympa…

      Je discutais justement ya 5min que ça va renforcer à mort les inégalités entre les gosses suivant les parents.

    • Chez nous en Norvège : it’s learning + google hangout + google meet avecen plus Seesaw, prodigy et readingeggs pour une classe de CE2 et de CM2, Et ça marche assez bien. Vidéo conférence tous ls jours en intro à 8:30 et en conclusion à 12:30. Pour le grand en 6e, tout se fait par Mail, Skype, PDF, Powerpoint,Word et It’s learning pour poster les exercices. Je dirai que ça va, mais en fait je suis occupé à faire prof instit de 8:00 à 13:30 à 100 % de mon temps. Faut juste pas avoir trop de projets professionnels à côté, mais en ce moment tout est décalé. Et finalement c’est sympa, je révise mes maths, mon norvégien et j’ai ré-appris à calculer la surface d’un cercle.

    • Ma compagne est prof en lycée pro dans le Nord de la France. L’équipe pédagogique a trouvé un compromis : les cours se font sur Discord. Car de nombreux élèves « savent l’utiliser ». Un salon par prof et un salon vocal « récréation ». Au bout de 2 jours E-mail de la hiérarchie qui s’inquiète « de l’utilisation commerciale des données ».

    • Mon ado, seize ans et demi, en première, est assujetti à 4 séances d’une heure par jour, séparées par des plages d’une heure de pause.

      Trois profs ne maitrisent toujours pas l’outilL La directrice est seule au lycée pour gérer les innombrables demandes des parents et des élèves.

      Ceux-ci maîtrisent parfaitement le bouzin ; le bavardage en classe étant astucieusement remplacé par le clavardage en direct, y compris pendant le cours :-)

      Pour le reste plutôt bonne disposition d’esprit avec inquiétude sur la prise compte effective du contrôle continu de cette année pour le bac de l’année prochaine...

    • Mon fils est en terminale. Tout passe par pronote. Pas d’interaction. Essentiellement des devoirs et exercices, pour l’instant en tout cas. Au début il s’est retrouvé avec une montagne de travail car les profs ont tout balancé en même temps. Ça a l’air de se réguler.

    • Nous mauvais parents, on laisse nos kids gérer et on s’occupe de rien. Continuité pédagogique à la fac = néant, au lycée ça semble démarrer doucement mais elle s’est organisée avec ses ami·es pour garder le contact ; c’est quand même plus important que de savoir si tu vas avoir 11,5 ou 14 de moyenne.

    • Mon fils en 2nde. Des tentatives d’utilisation de Discord, pour bénéficier de la présence massive des jeunes et des fonctions d’interactivité disponibles. Mais des pbs de filtrage des présents et des comportements vandales où des pseudos non identifiés effacent des données. Sur une autre plateforme, « la classe virtuelle » (titre incertain), des profs volontaires se font insulter et du coup débrayent collectivement des dispositifs interactifs. Du coup, c’est pronote et mail mais sans interactivité. Et youtube occupe une grande part de l’attention du gamin.