Articles repérés par Hervé Le Crosnier

Je prend ici des notes sur mes lectures. Les citations proviennent des articles cités.

  • Bill Gates : « Pour une approche globale de la lutte contre le Covid-19 »
    https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/04/12/bill-gates-pour-une-approche-globale-de-la-lutte-contre-le-covid-19_6036352_

    Rien que l’intro vaut son pesant de cacahuètes :

    Dans une tribune au « Monde », le philanthrope américain insiste sur l’importance de la concertation internationale et le dépassement des égoïsmes pour vaincre la pandémie. Il suggère aux dirigeants mondiaux des mesures à prendre dès maintenant.

    Le "philanthrope" qui s’est trompé sur l’éducation (ce qui ne l’empêche pas de vendre ses formules de testing permanent - et informatisé - à l’Education nationale, toujours à la recherche d’un perdant magnifique, celui dont l’architecture d’un enseignement confiné derrière son écran est en train de s’écraser contre le mur de la réalité). Le voici qui remet en cause le système des brevets sans pour autant le dire, reprenant les arguments des opposants à l’accord sur les ADPIC (droits de propriété intellectuelle touchant au commerce), notamment la "hiérarchie des normes" qui met la santé publique devant les bénéfices et les brevets. Mais sans mea culpa sur ses discours antérieurs, rien de crédible. Juste se placer pour l’après.

    Il y a certaines choses sur lesquelles les dirigeants commencent à se mettre d’accord, comme le fait que les professionnels de santé qui sont en première ligne devraient être testés en premier et bénéficier d’un accès prioritaire aux équipements de protection individuelle. Mais pensez aux choix que nous faisons à plus grande échelle : comment choisir à quelle communauté ou à quel pays distribuer ces masques et ces tests en priorité ? Pour le moment, la décision tient à une question inquiétante : qui est le plus offrant ?

    Je crois beaucoup au capitalisme, mais certains marchés ne fonctionnent tout simplement pas en temps de pandémie, et celui des fournitures vitales est un parfait exemple. Le secteur privé a un rôle important à jouer, mais si notre stratégie de lutte contre le Covid-19 se fonde sur la loi du plus offrant, cette maladie fera encore plus de victimes qu’elle n’en ferait autrement.

    Par ailleurs, une fois que les laboratoires auront développé le bon vaccin, nous perdrons encore des mois à attendre que le bon fabricant étende ses capacités de production.

    Le coût est également un facteur important à prendre en compte. Si le secteur privé est prêt à intensifier ses efforts et à fabriquer ce vaccin, par exemple, il ne devrait pas avoir à perdre de l’argent pour le faire. En parallèle, tout vaccin contre le Covid-19 devra être considéré comme un « bien public mondial » – et rester abordable et accessible à tous. Heureusement, des organisations comme Gavi (l’Alliance du vaccin) aident depuis longtemps les nations à faible et moyen revenus à accéder à ces campagnes de vaccination essentielles.

    Un "bien public mondial" peut-il être protégé par un brevet ? Impossible... doit-on en conclure que le plus ardent partisan d’une propriété intellectuelle forte est en train de changer de casaque... expliquez-nous M. Gates.

    En fait, j’ai énormément peur de ces "résistants de la 25ème heure", qui viennent de découvrir les dégâts (moraux autant qu’inhumains et dramatiquement dangereux) du néolibéralisme... et qui se poussent du col pour reprendre les rennes de l’après, au nom de l’humanisme dont ils n’ont guère fait preuve dans leurs brillantes années antérieures. "Que tout change pour que rien ne change"... toujours d’actualité quand on voit à qui on tend le micro sans jamais demander de comptes. "Bill Gates, philanthrope".

    #Bill_Gates #Coronavirus