ARNO*

Geek dilettante habitant une belle et grande propriété sur la Côte d’améthyste

  • Coronavirus : La Suisse est un des pays européens où le virus frappe le plus
    https://www.tdg.ch/suisse/suisse-pays-europeens-virus-frappe/story/12647513

    La Suisse connaît toujours l’une des incidences les plus élevées, avec 283 cas en moyenne 100’000 habitants en Europe. Actuellement, 24’308 cas ont été testés positifs, soit 734 de plus que jeudi.

    Genève (786,6) est désormais davantage touché par la pandémie que le Tessin (781,1) si l’on prend l’incidence. Viennent ensuite Vaud (578,7) et Bâle-Ville (511,4). Le Valais suit avec 442,5, puis les Grisons (348,3). Les autres cantons sont loin derrière.

    • L’occasion de se souvenir que le « spécialiste » responsable d’un des premiers textes de soutien à Raoult à avoir énormément circulé, après avoir conchié la réponse française, terminait par un « hommage aux autorités [suisses] »:http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/03/18/covid-19-fin-de-partie-305096.html

      Mais je tiens à dire mon sentiment que la réaction des autorités fédérales et cantonales a été proportionnée à ce que nous savions et ne savions pas. Il est facile de dire qu’il aurait fallu fermer les frontières il y a un mois dans un monde où la menace était encore peu visible et où nous aurions été les seuls à le faire.

      Tout fermer conduit inévitablement à un désastre économique et social. En l’absence des moyens d’appliquer la meilleure stratégie (dépistage – confinement – traitement), recourir à un « lock-down » est une mesure archaïque et peu efficace, mais la seule qu’il était possible de prendre.

      A Genève en particulier, le Conseil d’Etat (avec MM. Mauro Poggia et Antonio Hodgers en première ligne) a été solide, humain, rassurant, et clair, agissant avec calme et un indéniable sens de la proportionnalité.

    • Oui. Je pense que c’est largement pour ça que ce texte avait autant circulé (alors qu’il contenait des énormités graves à côté de ça). Dont, ici, l’hommage rendu aux « autorités » comme on s’en rend compte aujourd’hui…