ARNO*

Geek dilettante habitant une belle et grande propriété sur la Côte d’améthyste

  • Le Portugal échappe au sort de l’Espagne en prenant les devants
    https://www.lepoint.fr/monde/le-portugal-echappe-au-sort-de-l-espagne-en-prenant-les-devants-16-04-2020-2

    « La décision de fermer les écoles a fait la grande différence avec les cas de l’Espagne ou de l’Italie », assure le président du Syndicat indépendant des médecins, Jorge Roque da Cunha.

    Va falloir un hashtag pour cette excellente idée qu’on a de réouvrir les écoles…

    • C’est pas très irrationnel, @sandburg : le business veut remettre la France ASAP et ne paiera aucune facture (il ne protège pas ses salarié·es et les premières aides éco lui sont destinées), or beaucoup de parents sont occupé·es par les enfants, il faut les libérer pour leur permettre de trimer. Le jeu de Macron, depuis le début, c’est de faire le meilleur calcul pour l’éco avec le moindre coût sanitaire (la variable humaine). Les deux se rejoignent, d’une certaine manière, parce qu’une crise éco a des sérieuses conséquences sur la vie des gens, voir les étudiant·es qui n’ont plus assez à manger. Mais pas toujours ! Et sur cette réouverture des écoles en particulier...

    • beaucoup de parents sont occupé·es par les enfants

      tu veux dire beaucoup de femmes ? en pourcentage comme les pères gagnent plus, c’est madame qui s’arrête de bosser …

      Je plains les femmes maigres, sans ALD, ayant moins de 65 ans et obligées de bosser 60h parce qu’elles ne sont pas à risque hein, quand même … #tousse_ensemble

    • Actuellement, ce dont on a le plus besoin, ce sont les petites mains, essentiellement les femmes, essentiellement mal payées.
      Parfois, il arrive que le géniteur ne s’est pas encore barré avec une plus jeune, mais dans l’écrasante majorité des cas, même un gus à la maison ne sert pas à grand-chose pour gérer les enfants.

      (merci les quelques pères « impliqués » qui errent par ici de ne pas monter dans les tours : j’ai été élevée par mon père — avant qu’il file quand même le relai à ma grand-mère —, donc je sais que le papa poule est une figure exceptionnelle (voire mythique) et en aucun cas un reflet de la réalité.)

    • Nous ne montons pas dans les tours et nous prenons cette question vraiment très au sérieux : nous acquiescions, nous savons, nous comprenons et aussi pour certains on essaye de s’émanciper des avantages qui nous sont « donnés » par notre appartenance au genre masculin. Je n’ai pas souvent l’occasion de m’exprimer sur ce problème, et je sais que - bien que les gens dans mon village aient tendance à m’appeler « la mère juive » - nous avons encore pas mal de boulot à faire. Et en tout cas merci de toujours rappeler ce qu’est réellement la situation.

    • En Norvège la situation à l’air d’être très bien contenue. Il y a dans ce pays depuis très longtemps une sorte de conscience sociale que je qualifierai de « mature » et « responsable ». Le système politique qui est traditionnellement un système de coalition comme au Danemark a certainement beaucoup aidé à la responsabilisation de la société civile qui fait confiance au pouvoir élu dans les situations de crises, même si le pouvoir sont des opposants politiques.

      Les décisions prises pour gérer la crise du coronavirus l’ont été après des consultations ouvertes avec tous les partis et le comité scientifiques. La bonne discipline de la société a permis à la Norvège d’imposer des règles de confinement assez strictes, mais en privilégiant la confiance citoyenne, en préservant des libertés de mouvement (limités donc au district) qui font la différence. Et pas besoin de contrôle, d’amendes ou de laissez-passer ici : l’interdiction de voyager à l’étranger (sauf urgence ou nécessité absolue) est globalement très bien respectée (sauf quelques gros connards qui ont été faire leurs courses en Suède par les chemins forestiers) ; qui que ce soit rentre sur le territoire norvégien doit se mettre en quarantaine pour 21 jours, à la maison (pas de surveillance donc, on fait confiance, et ça marche) ; interdiction de se déplacer au delà des limites de son district (ce qui permet de pas mal bouger quand même et de respirer et de s’isoler quand c’est nécessaire et que le confinement devient trop difficile, à condition de respecter la distanciation, de ne pas se regrouper, de se laver les mains etc...) : interdiction de rejoindre sa résidence secondaire (et ce dernier point fait toute notre admiration, nous habitons une région hyper-touristique où il y a des milliers de résidences secondaires qui appartiennent à des gens d’Oslo ou de Bergen et durant les vacances de Pâques, je l’ai déjà écrit ici, la région est pleine à craquer. Cette année, nous n’avons pas vu l’ombre d’un touriste où d’un proprio exogène. Chapeau.

      Résultat Stabilisation du nombre des décès (autour de 160 en 5 semaines de crise...), énorme mobilisation dans les maisons de retraites pour isoler les pensionnaires, les accès, etc... tout en préservant les liens familiaux en organisant un système safe pour les rencontres, réduction du nombre des hospitalisations (de 320 personnes il y a une semaine à 209 aujourd’hui) et stabilisation (progression en ralentissement très net autour de 7 000).

      Tout ça pour dire que le gouvernement, lors de la dernière conférence de presse, a dit qu’ils allaient essayer de rouvrir les jardins d’enfants le 20 avril - c’est-à-dire la semaine prochaine - et les petites classes du CP au CM1 le 28 avril. Mais ils oint bien précisé que c’était sous réserve que la situation ne se détériore pas d’ici là. Certaines activités pourront réouvrir, mais restau ciné théâtres musées restent fermés, tous les regroupements, festivals, cérémonies y compris celles du 17 mai annulées. les élèves de collèges et lycées resteront en « homeschool » encore pour une durée indéterminée (nous n’avons pas de date mais il est probable qu’ils ne reviendront pas à l’école avant la rentrée de l’année prochaine. Les universités restent fermées jusqu’en septembre, sauf pour les étudiants en fin de parcours qui doivent valider un diplôme important.

    • Merci @reka pour cet état des lieux. Vu de France, ton récit est très impressionnant. Quels autres pays/régions s’en sortent pas trop mal ?

      J’ai vu un petit reportage sur Taïwan sur l’émission Viral.

      C’est pas mal du tout ce programme d’Arte. Le principe : en 10 minutes environ, un montage de quatre ou cinq reportages sur la crise Covid dans autant de pays différents par à chaque fois un.e résident.e (souvent occidental.le). Ça fait à chaque épisode un bon petit tour d’horizon avec pleins de problématiques variées et présenté dans des formes vidéos tout aussi diverses.

      On en est déjà à l’épisode #20 :
      https://www.arte.tv/fr/videos/096947-024-A/viral-20

    • en grèce, en partant du principe que leur système hospitalier est à la rue depuis les « réformes », ils n’ont pas attendus avant de prendre des « mesures », confinement etc.

      Ils s’en sortent donc pas trop mal selon ce journaliste :

      http://www.loldf.org/spip.php?article802

      qui précise aussi qu’il y a un taux d’hypocondrie très élevé dans toute la population, version méditéranéenne et dramatique de l’autodiscipline norvègienne j’imagine...

      Visiblement, ils tentent aussi des trucs risqués (chlroquine plus crack plus datura plus moussaka (je déconne mais c’est presque ça)) en mode système d, mais c’est pas la norvège hein...

      Faudrait demander à @kaparia qui est « basé sur place » pour ne pas dire embeded total...