Louis Derrac

Consultant et formateur spécialisé dans les domaines de l’éducation et de la culture numérique

  • Coronavirus : en Europe, la réouverture des écoles se fait en rangs dispersés
    https://www.lemonde.fr/international/article/2020/04/28/en-europe-la-reouverture-des-ecoles-en-rangs-disperses_6037944_3210.html

    3 stratégies : ceux qui commencent déjà à rentrer, ceux qui organisent le retour en mai, ceux qui ne prévoient rien avant la rentrée.

    Pas tous, et pas en même temps. Après plusieurs semaines de confinement en Europe, des élèves vont retrouver le chemin de l’école dans plusieurs pays, dont la France. Par petits groupes, selon un calendrier différencié, avec port du masque, sans cantine pour la plupart, et selon des règles de distanciation délicates à mettre en œuvre, les jeunes Européens s’apprêtent à faire une rentrée pas comme les autres.

    Ceux qui commencent déjà à rentrer :

    Les petits Danois ont joué le rôle de précurseurs. Dans le royaume scandinave, où l’ensemble des établissements scolaires ont fermé le 13 mars, la phase 1 du déconfinement a commencé avec la réouverture des crèches et des écoles primaires le 15 avril

    Chez le voisin norvégien, le déconfinement a également débuté tôt avec la réouverture des crèches, le 20 avril, une semaine avant les écoliers. Mais, ici aussi, les difficultés sont apparues. A Oslo, 62 % des enfants étaient au rendez-vous la première semaine, avec de grosses disparités. Dans les quartiers les plus défavorisés, à forte population immigrée, seulement un enfant sur trois ou quatre est venu.

    Difficultés observées : la place disponible trop limitée dans les salles de classe, les parents inquiets, le climat anxiogène pour les enfants, le casse-tête des règles de sécurité (récréation, cantine, etc.)

    Ceux qui organisent un retour en mai/juin :

    Pour beaucoup de pays européens, le calendrier s’est plutôt concentré sur le mois de mai, dernière étape possible avant les vacances d’été. Ainsi, l’Autriche, qui a été parmi les premiers à rouvrir des commerces, a fait preuve de plus de prudence sur les écoles. Le ministre de l’éducation a annoncé que la reprise s’étalera, sur la base du volontariat, du 4 mai pour les bacheliers, au 18 mai pour les écoliers et les collégiens, et jusqu’au 3 juin pour le reste des élèves.

    => France, Suisse, Belgique, Roumanie, Allemagne, Pays-Bas, etc.

    Problèmes principaux : les règles d’hygiènes, la taille des groupes d’élèves, la logistique des masques, du gel hydroalcoolique, du savon, etc.

    Ceux qui n’envisagent pas de retour avant septembre :

    Un troisième groupe de pays, enfin, se dessine : ceux où la reprise des cours n’est pas d’actualité avant septembre

    => Espagne, Italie. Le UK va en débattre