Louis Derrac

Consultant et formateur spécialisé dans les domaines de l’éducation et de la culture numérique

  • COVID-19: Más del 95 por ciento de niños y niñas está fuera de las escuelas de América Latina y el Caribe
    https://www.unicef.org/es/comunicados-prensa/covid-19-mas-del-95-por-ciento-ninos-fuera-de-escuelas-America-Latina

    Traduction FR

    PANAMA CITY, 23 mars 2020.- En Amérique latine et dans les Caraïbes, environ 154 millions de garçons et de filles, soit plus de 95% des inscrits, sont temporairement hors des écoles fermées à cause de COVID-19 L’UNICEF a rendu compte aujourd’hui sur la base des données de l’UNESCO [1].

    Environ 90% des écoles de la petite enfance, du primaire et du secondaire en Amérique latine et dans les Caraïbes seront fermées au cours des prochains jours ou semaines, et ce pourcentage augmente rapidement. Cette situation, qui pourrait s’étendre au-delà de ce qui était initialement prévu, augmentera le risque d’abandon définitif, notamment pour les enfants les plus vulnérables.

    Par conséquent, il est urgent de prendre des mesures pour éviter les interruptions scolaires et garantir l’accès à des modalités d’apprentissage permanentes et flexibles avec un contenu adaptable qui atteignent tous les enfants à la maison, y compris ceux sans accès à Internet ou handicapés.

    "Il s’agit d’une crise de l’éducation sans précédent dans l’histoire récente de l’Amérique latine et des Caraïbes", a déclaré Bernt Aasen, directeur régional a.i. UNICEF pour l’Amérique latine et les Caraïbes. « Jamais autant d’écoles n’ont été fermées en même temps. L’expansion du coronavirus COVID-19 laisse la grande majorité des enfants non scolarisés dans les semaines à venir. Si les fermetures d’écoles se prolongent, le risque est grand que les garçons et les filles prennent du retard dans leur courbe d’apprentissage et que les élèves les plus vulnérables ne retournent pas en classe. Il est vital qu’ils n’arrêtent pas d’apprendre à la maison. »

    « Pour donner une continuité à l’éducation des élèves à domicile, il faut utiliser tous les outils et canaux disponibles, que ce soit par la radio, la télévision, Internet ou les téléphones portables. Nous ne pourrons relever ce défi que grâce à un effort conjoint des États, du secteur privé, des parents et des enfants », a ajouté Aasen.

    La fermeture temporaire des écoles implique également l’interruption de l’accès à d’autres services de base importants, tels que les repas scolaires, les programmes de loisirs, les activités parascolaires et le soutien pédagogique. Les services de santé scolaire, d’eau, d’assainissement et d’hygiène seront également affectés. Pour les écoles qui restent ouvertes, il est essentiel de garantir l’accès à l’eau et au savon sûrs et de promouvoir les pratiques d’hygiène.

    Plusieurs pays mettent en œuvre des modalités d’enseignement à distance, y compris des cours sur des plateformes numériques. Cependant, ces systèmes ne sont pas garantis dans toute la région et toutes les familles n’y ont pas accès, en particulier les plus vulnérables. Il est prioritaire de promouvoir un contenu accessible à la radio et à la télévision pour les enfants à faible revenu, menacés d’exclusion, sans accès à Internet, handicapés, migrants et communautés autochtones.

    Cette semaine, l’UNICEF et ses partenaires lanceront par le biais de leurs canaux numériques la campagne de sensibilisation régionale #AprendoEnCasa pour fournir aux familles et aux éducateurs de la région des outils éducatifs et de divertissement gratuits, ainsi que des conseils et des exemples de bonnes pratiques de santé et d’hygiène. .

    L’UNICEF reconnaît les efforts déployés par tous les gouvernements de la région pour garantir le droit à l’éducation et travaille avec eux et d’autres partenaires pour développer des méthodes flexibles d’enseignement à distance avec du contenu numérique et radiophonique et télévisé, ainsi que du matériel lecture et tâches guidées.

    #continuitepedagogique #education #ameriquelatine