• L’impunité israélienne touche à sa fin
    Par Maureen Clare Murphy, le 19 juillet 2020| The Electronic Intifada | Traduction : CG pour l’Agence Média Palestine
    https://agencemediapalestine.fr/blog/2020/07/21/limpunite-israelienne-touche-a-sa-fin

    (...) Une décision de la Chambre préliminaire sur la juridiction de la Cour en Palestine est attendue prochainement (la CPI vient d’ajourner ses travaux pour les vacances d’été et les reprendra mi-août) et le gouvernement israélien ne s’attend pas à ce que les juges tranchent en sa faveur.

    Le quotidien de Tel Aviv Haaretz a rapporté cette semaine qu’Israël dresse « une liste secrète de agents de l’armée et des services de renseignement qui pourraient être arrêtés à l’étranger », au cas où l’enquête de la CPI se poursuivrait.

    L’article indique que la liste « inclut maintenant entre 200 et 300 agents ».

    Le document reste secret parce que la CPI « verra probablement cette liste de noms comme un aveu officiel israélien de l’implication de ces fonctionnaires dans les incidents faisant l’objet de l’enquête », a ajouté Haaretz.

    Des suspects probables incluent des ministres importants et des hauts gradés de l’armée qui ont supervisé et exécuté l’offensive d’Israël sur la Bande de Gaza en 2014. Parmi les suspects potentiels de haut rang nommés par Haaretz figurent Benjamin Netanyahu et l’ancien chef de l’armée Benny Gantz, qui dirigent conjointement le gouvernement de coalition d’Israël.

    La liste pourrait aussi inclure des agents de rang moins élevé impliqués dans la construction des colonies en Cisjordanie.

    Le nombre de personnel passible de poursuites pour crimes de guerre ne fait que croître avec chaque exécution de rue d’un Palestinien par la police et l’armée israéliennes. (...)

    #CPI