marielle

« vivere vuol dire essere partigiani » Antonio Gramsci

  • Chili 73
    https://blog.mondediplo.net/chili-73

    Jamais, nulle part, la bourgeoisie n’a rendu les clés de son propre et gracieux mouvement. Pourquoi le ferait-elle d’ailleurs ? Pourquoi laisserait-elle faire la destruction de la société capitaliste, puisque la société capitaliste est pour elle ? Aussi, sous toutes les latitudes, et à toutes les époques, la bourgeoisie a-t-elle le même visage distordu de haine, la même frénésie de faire tirer sur la foule, que cette rombière à brushing et lunettes de soleil saisie par la caméra de Patricio Guzman dans les rues de Santiago en 1973. Et sinon toute la « bourgeoisie », catégorie sociologique mal définie et qui brasse plutôt large, du moins sa fraction la plus conséquente, consciente de soi comme classe et consciente de ses intérêts de classe — la bourgeoisie ensauvagée (...)

    Mais quelle idée de retourner au Chili des années 70 en pleine pandémie des années 20 du siècle d’après ? Celle précisément de rappeler à quoi pourrait être confronté le simple désir qu’« après le Covid plus rien ne pourra être comme avant », même quand il voit que le mouvement naturel des choses n’y suffira pas, et qu’il faudra lui donner un coup de main — toute la question étant de savoir ce qu’il faut entendre par « coup de main »…

    • « Allez, tuez les » (8e seconde)

      La police protège les intérêts des riches, les riches les remercient.
      Normal. Vous voulez une médaille ?
      Quand @prefpolice diffuse une vidéo de bourgeois applaudissant les BRAV où l’on entend clairement à la huitième seconde « tuez-les », ça donne le ton ! Nous ne sommes pas du même camp, vous êtes la violence !
      #MiliceDuCapital #GiletsJaunes #12septembre

      https://twitter.com/AiphanMarcel/status/1304808849174659072

      Incitation au meurtre relayée par la préfecture de police...

      Bien bien...

      La rombière de Santiago (article de Lordon en question) : elle veut qu’on se décide enfin à tirer sur cette saloperie d’ouvriers communistes. Ce qui sera fait !
      https://www.youtube.com/watch?v=xsy-nP0lnXw


      Comunistas asquerosos o la mejor escena de "La Batalla de Chile"

    • Sur une chaîne d’info en continu, hier soir, on nous montrait les gens au fenêtre crier des encouragements aux forces de l’ordre contre des manifestants.
      Vu le style architectural des immeubles, le « reportage » se situait dans les « beaux quartiers ».
      Intéressante cette comparaison de Lordon avec le Chili de 1973. Doit-on maintenant évoquer une « pinochettisation » des esprits ?