• Avec l’ancienne plume de Macron qui a démissionné après un burn-out
    https://www.vice.com/fr/article/v7g8a3/avec-lancienne-plume-de-macron-qui-a-demissionne-apres-un-burn-out

    « Ce n’était pas quelque chose qu’ils faisaient consciemment. Je l’ai remarqué dans leur façon de parler entre eux. Quand ils parlaient de la classe moyenne et en ricanaient, c’est comme s’ils parlaient de ma mère. » La désillusion autour de Macron, les heures interminables de travail, le peu de reconnaissante et ce fossé qui se creuse entre elle et ses collègues ont raison d’elle. Tous les soirs, ou plutôt matins, en rentrant du travail, son front s’écrase contre la vitre de son taxi tandis que les larmes coulent silencieusement. « Je me sentais très décalée dans ce milieu très homogène où tout le monde se ressemblait beaucoup et partageait les mêmes codes. » Elle s’accroche mais est déjà ailleurs, déjà sûre de partir un jour. Elle pense même l’avoir su dès le début. Ceux qui travaillent à ses côtés et au plus proche du candidat sont majoritairement à l’image de Macron : « Des hommes, blancs, diplômés et surtout élitistes. »