Rezo

Le portail des copains

    • Et donc la conséquence complète, c’est qu’un masque chirurgical, serait en fait aussi lavable et réutilisable tout en coûtant 3 à 10 fois moins cher que les masques en tissu ! ET tout en protégeant beaucoup mieux !

      #bordel_de_merde c’est quand même un scandale énorme non ? vu les millions d’argent dépensé (publiquement par les communes et en privé car faut au moins 6 masques par enfant + ceux des adultes) pour des masques « tissu lavable » au prix bien plus élevé pour faire moins bien

    • Pour l’instant c’est l’affirmation D’UN chercher hein, donc il faut encore le confirmer. Mais c’est pas théoriquement débile : la recommandation s’est en fait calqué sur l’usage des pros, mais personne n’est pro, même si le filtrage baisse après lavage, s’il est confirmé que le pourcentage filtré reste plus grand que celui des masques en tissu de base…

      Quelques autres liens, tous en fait basés sur France Bleu et son interview

      https://www.lci.fr/population/covid-19-le-masque-chirurgical-lave-et-reutilise-plus-efficace-que-ceux-en-texti

      https://www.journaldugeek.com/2020/09/21/masque-chirurgical-efficace-lavage

    • Pour le réemploi des chirurgicaux, on nous l’a dit il y a 6 mois, du moins l’a-t-on su puisque c’est-ce qui s’est fait dans des hostos en butte à la pénurie d’EPI, avec y compris des protestations de soignants sur ce bricolage.
      Je vois pas bien comment ça tiendrait un tant soit peu au delà de 5 lavages.
      Il y a eu aussi à ce moment des soignants qui ont d’eux-mêmes mis en oeuvre la réutilisation de FFP2 (préférable pour réduire le risque de contamination des porteurs).

      On continue de nous dire que les masques tissus sont peu sûrs et c’est vrai, spécialement parce que ce terme recouvre tout et n’importe quoi.
      Si il y avait une politique de santé publique, des normes de qualité supérieures à celle des masques réutilisables de « catégorie 1 » seraient en vigueur, aucun masque sans serre nez (lieu principal de fuites) ne serait autorisé à la vente, les merdouilles y compris à trois couches de merdouille inefficace seraient saisies et leurs vendeurs amendés. Et une partie de la fab produirait des masques en tissus avec un emplacement pour des filtres amovibles chargés en électricité statique de façon à filtrer au plus fin.
      Les jetables répondent au besoin industriel des industriels (c’est 3M qui a inventé ce marché) et des hôpitaux (ne pas avoir à gérer l’entretien, compliqué). Les réutilisables pourraient correspondre tout à fait à des usages domestiques (malgré les pizzas surgelées, on y a pas la grande série pour norme exclusive).

      Mais comme on sait, que ce soit une « stratégie » consciente (cf un article récent de Lehman) ou simplement la ligne de pente spontanée de nos premiers de cordée, l’immunité collective, sans vaccin, c’est des morts, beaucoup de morts. Là on est parti pour doubler la mise, malgré quelques progrès (incertains) de la prise en charge hospitalière. Sans compter les décès dus à d’autres pathologies, et les syndromes covid de longue durée.

      La formule de Darmanin "c’est la police qui fait la loi" dit quelque chose du degré d’arbitraire que ces gens revendiquent comme légitime, par delà les aspects étroitement « policiers ».

    • Dans un contexte d’aérosolisation du virus, ça me semble une idée médiocre.
      Par contre, il est tout à fait possible de réutiliser de manière safe vos masques chir et FFP2, comme nous le faisons à la maison depuis le début de la pandémie.

      Séchage (de préférence au grand air) et désinfection aux UVC et/ou à l’ozone. Il existe des générateurs d’0₃ grand public sur le marché, mais à manipuler avec précaution (ne pas être dans la même pièce, ne pas y laisser des êtres vivants) et pas plus de 10mn, parce qu’après, ça a tendance à attaquer les élastiques.