• Sign O’ The Times
    Belkacem Meziane, Schkopi, le 22 septembre 2020
    https://www.schkopi.com/index.php/2020/09/news/sign-0-the-times-par-belkacem-meziane

    Les noms de Curtis Mayfield, Stevie Wonder ou Gil Scott-Heron viennent d’emblée à l’esprit lorsqu’on parle d’artistes engagés mais rarement Prince. Et pourtant, quand on décortique sa carrière, on s’aperçoit qu’il était bien plus politique qu’on ne le croit. « Sign ‘O’ The Times » traite du Sida, de la guerre des gangs, de la course à l’armement, de la drogue, de la pauvreté et de tant de maux qui définissent notre temps et qui mettent en péril le monde. Dans une ambiance sombre et un chant qui s’apparente à du rap, il dépeint un monde apocalyptique dont la seule issue est la mort.

    Sur des titres comme « Party Up », « Sexuality », « Ronnie, Talk To Russia » ou « 1999 », il dénonce la guerre, la course à l’armement, la guerre froide entre les États-Unis et l’URSS et proposent qu’on laisse tranquille une jeunesse qui refuse d’aller au combat et qui préfère la fête ou le sexe. Sur « Uptown » ou « Controversy », il défend la liberté sexuelle, dénonce le racisme, l’homophobie. Sur « America », c’est la course à l’argent, le désœuvrement social, la drogue et les maux de l’Amérique de Reagan. « Sign ‘O’ The Times » ne fait que s’ajouter à une liste qui au fur et à mesure du temps deviendra colossale. « Money Don’t Matter 2 Night », « Live For Love », « Race », « We March », « The War », « Family Name », « Dear Mr Man » ou « Baltimore » ne sont que quelques exemples de ses prises de position face au racisme, la guerre, l’esclavage, le combat pour les droits civiques, le trafic d’armes dans les ghettos, les violences policières envers les noirs ou l’écologie.

    Sur Prince et la politique :
    https://seenthis.net/messages/486070

    #Prince #Musique #Musique_et_politique
    @tintin