• La dĂ©claration de Great Barrington : Un manifeste de la mort - World Socialist Web Site
    â–șhttps://www.wsws.org/fr/articles/2020/10/17/pers-o17.html
    â–șhttps://www.wsws.org/asset/300fce5a-27d2-4f87-b249-801616bad713?rendition=image1280

    Cette semaine, la Maison-Blanche a officiellement adoptĂ© une politique d’#immunitĂ©_collective dans le cadre de la #pandĂ©mie de #COVID-19, dĂ©clarant en substance que l’#infection massive de la population est un bien positif.

    Cela a pris la forme d’une approbation publique de la DĂ©claration de Great Barrington, un manifeste de l’Institut amĂ©ricain de recherche Ă©conomique pour le marchĂ© libre, qui appelle Ă  l’abandon de toutes les mesures qui visent Ă  contenir la pandĂ©mie. La dĂ©claration a Ă©tĂ© Ă©laborĂ©e en Ă©troite coordination avec Scott Atlas, conseiller de Trump.

    La dĂ©claration de huit paragraphes ne cite aucune donnĂ©e scientifique. Elle ne tente pas sĂ©rieusement de dĂ©fendre son point de vue. Il s’agit plutĂŽt d’une sĂ©rie d’affirmations construites rĂ©troactivement selon les exigences de la grande entreprise amĂ©ricaine pour l’abandon des mesures de santĂ© publique visant Ă  contenir la pandĂ©mie : « Les Ă©coles et les universitĂ©s devraient ĂȘtre ouvertes Ă  l’enseignement en personne. Les activitĂ©s extrascolaires, telles que le sport, devraient ĂȘtre reprises. Les jeunes adultes Ă  faible risque devraient travailler normalement, plutĂŽt que de chez eux. Les restaurants et d’autres entreprises devraient ouvrir. Les arts, la musique, le sport et les autres activitĂ©s culturelles devraient reprendre ».

    Le document ne mentionne aucune mesure de #santĂ© publique pour contenir la maladie, que ce soit le dĂ©pistage, la recherche des contacts ou la mise en quarantaine des malades. Ce n’est pas une omission, c’est #dĂ©libĂ©rĂ©. En effet, du point de vue des auteurs de l’article, l’infection massive, avec la #mort massive qui s’ensuit, est un bĂ©nĂ©fice Ă  rechercher.

    Avant-hier soir, Ă  la tĂ©lĂ©vision, on a demandĂ© Ă  Trump si la politique du gouvernement Ă©tait en fait l’« immunitĂ© collective ». Il a rĂ©pondu en prĂ©cisant que c’était le cas, rĂ©pĂ©tant Ă  nouveau le refrain proposĂ© pour la premiĂšre fois par Thomas Friedman du New York Times selon lequel « le remĂšde ne peut pas ĂȘtre pire que le problĂšme lui-mĂȘme » – c’est-Ă -dire qu’il n’y aura pas de retour aux restrictions de l’activitĂ© Ă©conomique qui visent Ă  ralentir la #propagation du virus.

    L’adoption officielle de l’immunitĂ© collective est un aveu que le sabotage des efforts de dĂ©pistage par la Maison-Blanche, son refus de fournir des Ă©quipements de protection et sa campagne de #dĂ©sinformation visaient dĂ©libĂ©rĂ©ment Ă  sacrifier des vies humaines au nom de « l’économie ».

    Plus important encore, l’adoption de la dĂ©claration par la Maison Blanche est une dĂ©claration d’intention pour le #meurtre de masse. Elle va laisser des centaines de milliers de personnes supplĂ©mentaires mourir en pleine rĂ©surgence mondiale de la pandĂ©mie suite Ă  l’abandon prĂ©maturĂ© des fermetures d’entreprises et d’autres efforts pour contenir la pandĂ©mie.

    La stratĂ©gie d’immunitĂ© collective a suscitĂ© Ă  juste titre des condamnations cinglantes de la part des principales organisations de santĂ© publique du monde. Le 15 octobre, le journal mĂ©dical britannique The Lancet a publiĂ© une dĂ©claration condamnant cette politique comme « une dangereuse erreur non Ă©tayĂ©e par des preuves scientifiques ».

    Le journal a affirmĂ© qu’« aucune preuve n’existe d’une immunitĂ© protectrice durable contre le SRAS-CoV-2 Ă  la suite d’une infection naturelle ». Par consĂ©quent, « une telle stratĂ©gie ne mettrait pas fin Ă  la pandĂ©mie de COVID-19, mais entraĂźnerait des Ă©pidĂ©mies rĂ©currentes, comme ce fut le cas pour de nombreuses maladies infectieuses avant l’avĂšnement de la vaccination ».

    The Lancet a conclu de maniĂšre dĂ©cisive : « Les preuves sont trĂšs claires : le contrĂŽle de la propagation communautaire de COVID-19 est le meilleur moyen de protĂ©ger nos sociĂ©tĂ©s et nos Ă©conomies jusqu’à ce que des vaccins et des thĂ©rapeutiques sĂ»rs et efficaces arrivent dans les prochains mois ».