• On ne combat pas les idées conspirationnistes en se contentant de dire qu’elles sont merdiques. Si les gens ont le sentiment qu’on leur ment en permanence et que la vie publique de ce pays est constamment manipulée par des intérêts qui les dépasse… C’est parce qu’on leur ment en permanence et que la vie publique de ce pays est constamment manipulée par des intérêts qui les dépasse ! Cela a un nom, ça s’appelle la lutte des classes, où une classe dominante de plus en plus riche contrôle l’économie, le travail et la politique, tout en faisant croire en permanence que nous vivons libres et égaux en droit.

      je veux bien la lutte des crasses mais faudrait déjà que les dites classes arrêtent de se mentir à elles mêmes.

    • Par exemple, qu’est-ce qui est le plus grave pour la société ? Croire que l’épidémie de coronavirus est instrumentalisée voire exagérée par nos dirigeants pour on ne sait quel délire mondial, ou penser que les immigrés veulent nous “grand-remplacer ?” Dire que Bill Gates cherche à créer des virus, ou affirmer que les pauvres sont responsables de leur situation et qu’ils n’ont qu’à bosser ? D’un côté nous avons des grandes théories fumeuses, de l’autre des mythes quotidiens et tenaces qui poussent les idées fascistes et justifient les politiques répressives et anti-sociales. Pour nos médias, les premières sont inadmissibles et doivent être contestées dans les 24h. Les secondes sont du “débat public” et on peut laisser Éric Zemmour débiter ses mensonges racistes sans sourciller. C’est ça, “la réalité”.