• Laver nos masques chirurgicaux, c’est possible
    https://theconversation.com/laver-nos-masques-chirurgicaux-cest-possible-150227


    Masques chirurgicaux. Macau
    Photo Agency / Unsplash, CC BY-SA

    Selon l’Organisation mondiale de la santé, les infections respiratoires, comme la Covid-19, peuvent se transmettre par le biais des gouttelettes émises par un individu au cours d’une conversation, d’un éternuement ou d’une quinte de toux.
    […]
    Les gouttelettes générées par un individu lors d’activités respiratoires présentant des tailles très variables, l’efficacité des masques chirurgicaux a également été déterminée pour des tailles inférieures à celle préconisée dans la norme en vigueur. Pour les diamètres inférieurs à un micromètre, une baisse de l’efficacité de collecte est observée, dès le premier lavage, sur la majorité des masques chirurgicaux.

    L’efficacité de filtration de ces masques chirurgicaux lavés reste cependant supérieure, sur l’ensemble de la gamme granulométrique (de quelques dizaines de nanomètres à quelques micromètres), à celle de l’immense majorité des masques barrière accrédités (masques à usage non sanitaire de type 1 ou 2) ; et vraisemblablement à celle des masques « faits maison » portés dans le cadre personnel et/ou professionnel et dont les performances n’ont jamais été évaluées.

    Cette baisse d’efficacité ne se reproduit pas pour les lavages suivants et est attribuable à la suppression des charges électrostatiques présentes à la surface des fibres à l’état neuf. Les efficacités d’un masque lavé et d’un masque déchargé selon le protocole de la norme NF EN779 sont en effet similaires sur l’ensemble de la gamme granulométrique.

    Le communiqué de l’Académie nationale de médecine du 7 septembre dernier précise par ailleurs que « les masques en tissus peuvent être lavés à la main ou en machine, avec un détergent, comme le linge de corps, la température de 60 °C n’étant pas plus justifiée pour le lavage des masques que pour le lavage des mains ». La recommandation pour des masques tissus peut certainement s’appliquer aux masques chirurgicaux destinés à un usage non-médical.