Tout va trés bien

En hommage à Paul Misraki, l’auteur de la chanson : « Tout va très bien madame la marquise »

  • Hillary Clinton est très "fière de Wal-Mart" _ (un article de 2008).

    Hillary Clinton n’en parle jamais dans ses discours - ni dans son autobiographie, ni sur la biographie officielle qu’on peut trouver sur son site de campagne - mais la candidate à la présidentielle américaine a été l’une des directrices du géant de la distribution Wal-Mart pendant six ans. Des images diffusées jeudi la montrent lors de l’inauguration d’un magasin de cette enseigne en 1991, quand elle était première dame de l’Etat de l’Arkansas. Le fondateur de Wal-Mart, Sam Walton, désigne Hillary Clinton comme une « grande amie de l’entreprise ».

    https://s.observers.france24.com/media/display/1f3a7be6-f73d-11ea-aff1-005056bfe576/w:980/p:16x9/20080410%20Clinton%20Walton.webp

    Wal-Mart a dû faire face à une vague de critiques et à des poursuites judiciaires ces dernières années. Cette entreprise basée dans l’Arkansas a été accusée pour ses conditions de travail précaires, pour ses bas salaires, et d’avoir recouru au travail des enfants à l’étranger. Il n’est donc pas surprenant qu’Hillary Clinton ne fasse pas mention de son passage à la direction de Wal-Mart dans son autobiographie. Mais un observatoire indépendant des médias, le Center for Public Integrity, a diffusé jeudi des images qualifiées « d’archives énormes » montrant la première dame de l’Arkansas de l’époque dans ses années de compagnonnage avec l’entreprise entre 1986 et 1992. Cette vidéo montre Clinton et Walton se félicitant l’un l’autre, alors que Clinton qualifie un nouveau magasin de « ravissant », ajoutant qu’elle meurt d’envie d’y faire son shopping. . . . . .

    #hillary_clinton #wal-mart #précarité #pauvreté #exploitation #walmart #usa #etats-unis #états-unis

    • Le job des époux Clinton était simple, empêcher la création de syndicats, virer les employés mécontents, entre autres chez Wal-Mart.

      Hillary Clinton : « Labor unions are nothing but blood-sucking parasites living off the productive labor of people who work for a living. »

      Les salaires de Wal-Mart étaient tellement bas, qu’ils ont conduit de nombreux comtés, souvent républicains d’ailleurs, de voter un salaire minimum dépassant largement celui fédéral, inchangé pendant la présidence Obama…

      Le subventionnement des riches, et notamment Walmart, par le biais de l’aide sociale.