• Donald Trump lâché par ses soutiens politiques... et économiques
    https://www.europe1.fr/international/a-une-semaine-de-la-fin-de-son-mandat-donald-trump-lache-de-toutes-parts-401

    Mais le volte-face n’est pas seulement politique : il concerne aussi les grands patrons et les milieux d’affaires, soudain pressés de couper les ponts avec un président décrédibilisé. La Deutsche Bank aurait décidé de couper les ponts avec Donald Trump, d’après le New York Times. Une nouvelle de taille : la banque allemande est le principal créancier du chef d’Etat, avec un prêt en cours de près de 300 millions d’euros. 

    Signature Bank, elle, va fermer les comptes personnels du président sortant. Quant à la mairie de New York, elle envisage d’annuler ses contrats avec la Trump Organization, qui gère notamment pour la ville les fameuses patinoires de Central Park, pour un revenu annuel de 17 millions de dollars.

    Du côté des grandes entreprises américaines, Google a rejoint les géants de la tech en coupant la chaîne vidéo YouTube de Donald Trump, mercredi. De grandes entreprises américaines s’en prennent enfin à ses amis politiques, comme American Express, qui a arrêté de financer les élus qui ont voté contre la certification de l’élection de Joe Biden. Autant d’éléments de bien mauvaise augure alors que le président sortant redeviendra un simple citoyen dans une semaine : pour Donald Trump, le retour aux affaires s’annonce complexe.