• voir ici aussi : https://www.mediapart.fr/journal/france/180121/vaccin-contre-le-covid-19-le-coup-de-bluff-de-sanofi-la-traine

      utilisation de la capacité de Sanofi pour produire du vaccin de la concurrence et ainsi aider la campagne de vaccination est jugé moins que probable par les connaisseurs.

      p.2

      Antoine Flahault, épidémiologiste et professeur de santé publique à la faculté de médecine de Genève, estime que « ça serait une bonne façon de sortir la tête haute de tout ça ». Il a même soufflé l’idée aux sénateurs le 13 janvier, lors de son audition sur la stratégie vaccinale. « Vous avez un magnifique laboratoire. Ce serait une bonne chose qu’il participe à fabriquer les armes pour tuer le virus, même si ce ne sont pas des armes totalement made in France. Il faudrait quatre ou cinq mois pour préparer une telle chaîne de mise en flacon », estime-t-il. Alain Fischer, le Monsieur vaccin du gouvernement, a indiqué au Parisien être également favorable à cette option.

      « Le problème, c’est que l’État n’ose pas mettre la pression sur Sanofi pour l’obliger à le faire », dénonce Fabien Mallet, coordinateur adjoint CGT Sanofi. Et ce, alors que, chaque année, Sanofi perçoit une centaine de millions d’euros d’argent public au titre du crédit d’impôt recherche.
      [...]
      Dans l’univers de Big Pharma, Sanofi qui produirait pour ses concurrents, ce serait du jamais vu. L’option est-elle crédible ? « Que des fabricants de génériques [les copies des médicaments de marques – ndlr] fabriquent pour le compte des détenteurs d’un brevet, c’est commun, mais qu’une entreprise pharmaceutique produise pour le compte d’un de ses concurrents qui accepterait de lui livrer quelques-uns de ses secrets industriels, ce serait très étonnant », commente Pauline Londeix, cofondatrice de l’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament.

    • Le plan est de faire grève le 19 janvier, pour les raisons habituelles, pas pour mobiliser la capacité de prod :-)

      La CGT, suivie par la CFDT, la CFE-CGC, FO et Sud Chimie, appelle à la grève ce 19 janvier pour dénoncer cette diminution des effectifs, ainsi que les négociations salariales en cours.

    • A priori, Sanofi se bouge finalement les fesses et va produire du Pfizzzeur ;

      après avoir abandonné son projet de vaccin avec Pasteur

      (Pasteur qui a aussi abandonné avec Merck)