• Daniel Tanuro sur le documentaire ceci n’est pas un complot
    https://www.pressegauche.org/Ceci-n-est-pas-du-confusionnisme

    les thèses sommaires de B. Crutzen détournent l’attention de la critique de gauche à faire de la gestion sanitaire (et de l’appui que les média lui donnent). À savoir qu’il s’agit d’une politique de classe, qui [..] hiérarchise très clairement les priorités en fonction des intérêts capitalistes, tout en escamotant les origines écologiques de l’émergence des zoonoses.
    En résumé, au risque d’être schématique, voici comment cette hiérarchisation s’organise : 1°) maintenir l’activité ouvrière dans les secteurs productifs de survaleur, 2°) garder les écoles ouvertes pour que les employé.e.s puissent travailler en télétravail, 3°) maintenir l’activité dans les transports (de la main d’oeuvre et des marchandises) et la grande distribution (réalisation de la survaleur), 4°) céder le moins possible aux exigences de refinancement du système de soins, 5°) faire de la vie sociale, familiale, associative, culturelle la variable d’ajustement pour éviter la surcharge du système de santé (au mépris des situations des femmes, des racisé.e.s, des personnes en handicap, des détenu.e.s, etc.) 6°) charger la répression policière et judiciaire de verrouiller le tout. Un docu qui aurait décortiqué ça – et l’absence de toute critique de « ça » par les média – aurait été extrêmement utile.