• Banksy : La Petite Fille au hula-hoop vendue à une galerie contre la volonté de l’artiste | Connaissance des Arts
    https://www.connaissancedesarts.com/artistes/banksy/banksy-la-petite-fille-au-hula-hoop-vendue-a-une-galerie-contre

    Personne ne voulait de La Petite Fille au hula-hoop de Banksy, d’après les propriétaires de l’immeuble. Le pochoir, réalisé le 13 octobre dernier, en plein pic de l’épidémie de Covid-19 au Royaume-Uni, était pourtant très apprécié des habitants de Nottingham. Les propriétaires, qui ont souhaité rester anonymes, l’ont pourtant vendu pour un montant inconnu à six chiffres à la galerie d’art contemporain Brandler, située à 200 km de là, à Brentwood. Le 17 février, la galerie a annoncé avoir fait appel à une entreprise spécialisée pour retirer l’œuvre de son mur en briques et la transporter. Elle sera prochainement montrée au Moyse’s Hall Museum (Bury Saint Edmunds), lors d’une exposition consacrée à l’art moderne.
    Grande incompréhension

    L’annonce a créé la stupeur des habitants de Nottingham, très attachés à l’œuvre. Celle-ci représente une petite fille dansant le hula-hoop avec un pneu de vélo près d’un vrai vélo cadenassé à un poteau, et auquel il manque une roue. Beaucoup y voient un hommage au passé industriel de Nottingham, où l’entreprise Raleigh Bicycle Company, fabricant des vélos, a été créée en 1887. C’est donc un pan entier de l’histoire de la ville que les propriétaires de l’immeuble ont vendu. Ils ont indiqué qu’ils ne souhaitaient pas que l’œuvre reste sur les murs du bâtiment et avoir pour cela contacté de nombreuses associations et collectionneurs locaux et nationaux, mais que personne ne souhaitait obtenir la pleine propriété de l’œuvre. L’artiste lui-même a été contacté et a indiqué à plusieurs reprises aux propriétaires qu’il désapprouvait vivement cette vente. L’œuvre avait déjà connu des rebondissements après qu’un des propriétaires du bâtiment a retiré le vélo cadenassé de son poteau en novembre dernier.