• La logistique face aux impulsions numériques – Mondes Sociaux
    https://sms.hypotheses.org/26971

    Les employeurs et agences d’intérim du secteur expriment leurs peines à recruter et à fidéliser leur main d’œuvre dans les métiers de l’entreposage et de la manutention, où se conjuguent des conditions de travail difficiles et une précarité d’emploi. D’après ces recruteurs, les faibles niveaux de rémunération, les perspectives de carrière très limitées et la sinistralité importante (avec une fréquence et une gravité des accidents plus élevées que la moyenne) du secteur constituent des freins pour les candidats. Ces derniers doivent par ailleurs composer avec la nécessité d’obtenir un ou plusieurs Certificats d’aptitude à la conduite en sécurité – CACES – leur permettant de se servir de transpalettes à conducteur ou de charriots élévateurs, pour ensuite aller travailler dans des lieux bien souvent éloignés en périphérie et peu desservis par les transports en commun.

    Idée  : améliore les salaires et les conditions de travail.
    De rien  !