• Les dîners clandestins à Paris mettent en lumière les pratiques d’un chef au passé sulfureux
    https://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/restauration/2021-04/diners-clandestins-a-paris-la-polemique-remet-en-lumiere-le

    Cette polémique remet sur le devant de la scène le chef Christophe Leroy, connu de longue date sur la Côte d’Azur pour ses concepts tropéziens, black-listé depuis plusieurs années par de nombreux fournisseurs et salariés de la région. Entre autres, en 2017, le restaurant créé à Ramatuelle avec Pamela Anderson, fermait moins de dix jours après son ouverture et était mis en liquidation judiciaire dans la foulée. La star avait déploré « la maltraitance du personnel ainsi qu’un total manque de respect. »

    Depuis, les témoignages d’anciens salariés du chef se multiplient. « J’ai travaillé pour Monsieur Leroy à La Table du marché à Avoriaz en 2013-2014, je n’ai pas été payé les deux derniers mois de salaires. À la fin de la saison, je me suis retrouvé seul en cuisine, il n’avait payé aucun fournisseur. Après quatre ans de prud’homme, je n’ai jamais eu les 18 000 € demandés pour préjudice et dommages. Il faut arrêter les pratiques de ce chef, je ne veux pas que d’autres vivent la même expérience », témoigne Tony. D’autres relatent le même genre de faits à La Table d’Inès à Marrakech où, le chef étant parti du jour au lendemain, de nombreux salariés n’auraient jamais été payés.

    Le procureur de la République de Paris a ouvert dimanche soir ouvrir une enquête pénale pour "mise en danger d’autrui et travail dissimulé .