• Nos plus belles leçons d’universalisme - Mon blog sur l’écologie politique
    http://blog.ecologie-politique.eu/post/Nos-plus-belles-lecons-d-universalisme

    Pepita n’est pas qu’une des « personnes les premières concernées », c’est une femme noire mais aussi une femme qui fait des choix, respectables ou condamnables une fois prise en considération la contrainte bien spécifique qui pèse sur elle. Quand d’autres personnes noires la traitent de « négresse de maison » (faisant allusion aux domestiques assigné·es à des tâches moins pénibles que dans les champs pendant la période esclavagiste), elles la rendent responsable de ce choix. Mais quand les racistes la confondent avec l’ensemble des personnes noires qu’elle est sommée de représenter, ils et elles naturalisent complètement le fait qu’elle est noire, en suggérant que toute déviance d’avec la parole noire ainsi incarnée (comme ça les arrange) en la personne de Pepita est du « militantisme ». Or n’importe quelle personne noire a droit à ses opinions propres, à son expression singulière, a le droit d’être militante de la cause qu’elle choisit et doit comme tout le monde rendre des comptes à ce sujet. C’est bien ce que nous ont rappelé d’autres personnes noires qui ont fait des choix différents, nous offrant ainsi une vraie leçon d’universalisme.