Vanderling

La conversation n’est féconde qu’entre esprits attachés à consolider leurs perplexités.

  • Neuvième et dernier numéro de Ah ! Nana, revue tuée par la censure : interdit d’affichage , de publicité et de vente aux mineurs (couverture de Liz Bijl).
    https://womenincomics.fandom.com/wiki/Ah_!_Nana

    Le magazine Ah ! Nana : une épopée féministe dans un monde d’hommes ?
    Virginie Talet https://doi.org/10.4000/clio.4562

    Ah ! Nana est un journal de bande dessinée publié entre 1976 et 1978. Adapté d’un magazine apparu aux USA en 1970, le Wimmen’s comix , sa spécificité est d’être réalisé par des femmes et de viser un lectorat féminin. C’est pourquoi il représente une aventure pionnière dans le monde de la #bande_dessinée française. Son contenu reflète les préoccupations féministes de son temps, pour aborder des sujets les plus délicats comme les plus tabous de la société de la fin des années 1970, parmi lesquels la sexualité féminine, l’inceste ou les différentes violences subies par les femmes. Des dossiers consacrés à une thématique particulière sont appuyés par une mise en image sans détours, crue et parfois cruelle. Il en faut beaucoup pour bouleverser les mentalités. Les femmes d’Ah ! Nana en ont-elles trop fait ? En tout cas ce projet était trop original pour survivre à cette époque. Il est un échec commercial que le poids de la #censure condamne définitivement. Mais il reste une tentative, jusqu’ici jamais reconduite en France, de permettre aux femmes de s’exprimer dans la bande dessinée et il rend compte de leurs difficultés à être publiées.

    • Je viens de terminer les mémoires de Jean-Pierre Dionnet « mes moires ». ce vieux monsieur va sur ses 75 printemps mais avec une mémoire d’éléphant. « Ses moires » se lisent comme une BD, une bonne bande dessinée comme il en a produit une palanquée. JPD est un vrai personnage de BD, une vie rocambolesque et un vrai passeur d’histoire. Je n’ai connu que la queue de comète de Métal Hurlant , J-P Dionnet était déjà parti ailleurs mais le feu brûlait encore dans cette revue révolutionnaire.
      https://www.comme-un-roman.com/livre/4696571-mes-moires-un-pont-sur-les-etoiles-jean-pierre-dionnet-hors-

      C’est dans ce bouquin que j’ai vu la couverture du n° 9 de « Ah ! Nana » il y consacre quelques pages et pour cause « Ah ! Nana » était l’antenne féministe de Métal Hurlant et Janic Guillerez , la rédactrice en chef était sa femme. Mais Blanche Delaborde en parle mieux que moi et aussi bien que Little Big Dionnet.
      ah ! nana : les femmes humanoïdes
      http://neuviemeart.citebd.org/spip.php?article128

    • Wimmen’s Comix – La Fanzinothèque de Poitiers
      https://www.fanzino.org/fanzines/wimmens-comix

      L’INTEGRALE WIMMEN’COMIX en deux volumes.

      Anthologie du fanzine Wimmen’s Comix, premier fanzine dessiné exclusivement par des femmes aux états-unis dans les années 70, et traduit pour la première fois en français. Une initiative remarquable dûe à l’éditeur alternatif Komics Initiative de Mickaël Géreaume. Reproduction intégrale des 17 numéros parus entre 1972 et 1992.