Vanderling

La conversation n’est féconde qu’entre esprits attachés à consolider leurs perplexités.

  • J’ai retrouvé la fréquence de France-Inter ce matin et je tombe sur superdupond qui dit ceci :
    "Aurions-nous accepté qu’un des terroristes du Bataclan parte vivre 40 ans en Italie ?"
    La phrase est isolé par l’équipe de « questions politiques » Dupond-Moretti qui a des origines italienne confondrait-il lutte armée et terrorisme djihadiste ?
    https://www.franceinter.fr/emissions/questions-politiques/questions-politiques-02-mai-2021

    https://video.twimg.com/amplify_video/1388812779889496069/vid/480x270/QokuiB_PXl4uitLW.mp4?tag=14

    « L’Italie a le droit de tourner la page. Si les terroristes qui nous ont fait tant de mal avaient fui 40 ans en Italie, qu’aurions-nous dit ? », s’est interrogé Éric Dupond-Moretti, ministre de la Justice, invité de « Questions Politiques » à propos de l’extradition vers l’Italie d’anciens membres des Brigades rouges.

    #confusione

    • Amnistie pour tous les réfugiés politiques italiens
      https://lundi.am/Amnistie-pour-tous-les-refugies-politiques-italiens
      Sophie Wahnich & Jacques Wajnsztejn

      L’arrestation les 28 et 29 avril derniers de neuf réfugiés politiques italiens, couverts pourtant par la « doctrine Mitterrand
      « Les réfugiés italiens […] qui ont participé à...
       » marque une inflexion supplémentaire vers une coopération juridique et policière entre États, au moins au niveau européen. Le gouvernement français sous pression des attentats islamistes qui le visent particulièrement veut sans doute aussi donner des gages à l’organisation d’une sécurité européanisée. Son absence de toute connaissance et référence politique au contexte italien des années 1970 et 1980 ainsi qu’à la législation encore quasiment fasciste de ce pays (cf. le Code pénal Rocco de 1930 sous Mussolini toujours en vigueur à l’époque) ne lui pose apparemment aucun problème de principe, comme le dit crûment Dupont-Moretti (il est « sans état d’âme »).