vazy

L’espace d’un instant, et inversement.

  • Et pendant ce temps là, le ministère de l’éducation nationale via les rectorats, demande aux enseignants d’organiser des "bacs blancs" y compris dans des matières qui ne donneront pas lieu à une épreuve sur table. Juste pour le plaisir de leur mettre une pression supplémentaire en fait…
    Au lieu de leur dire la simple vérité :
    « Ne vous en faites pas, on fait un devoir sur table pour pouvoir mettre une note dans chaque matière sur votre bulletin de troisième trimestre. C’est pour que le ministre n’ai pas l’air trop ridicule avec sa réforme censée permettre aux terminales de faire une année pleine alors que dans la réalité tout est déjà joué sur Parcoursup à la fin du second trimestre"
    Le bachotage, l’examen, la sanction les trois piliers de l’Education Nationale :-(