Sombre

The point, as Marx saw it, is that dreams never come true. (Hannah Arendt)

  • Planquer la poussière fasciste sous le Tapie de la bourgeoisie. Hommage à Nanard, l’escroc de la « république ».

    Tous les bourgeois sont des voleurs, légaux ou non - FRUSTRATION
    https://www.frustrationmagazine.fr/tapie-bourgeois

    Bernard Tapie a incarné en France la figure de « l’entrepreneur » dans les années 80. « Entrepreneur » est le concept qui a remplacé celui de patron et avec lui tout ce qu’il pouvait charrier de représentation négative. Quand le patron domine et exploite, l’entrepreneur entreprend… quoi ? Rien de différent : l’exploitation du travail d’autrui, le démantèlement et la revente à la découpe d’industries, les licenciements de masse… Dans quel but ? « Le goût du challenge », explique Tapie au sujet de son rachat de Manufrance. Quelle différence avec les patrons d’antan ? Aucune, le récit change, l’objectif reste : engranger du fric. Tapie, escroc ? Non, bourgeois comme les autres. Il exploite le travail d’autrui, il dupe l’adversaire syndicaliste, il charme le journaliste, il se met le politique et les lois dans la poche, et il encaisse, s’engraisse.