François Isabel

Ni dieu, ni maître, nirvana

  • Emploi : « Les startups ont vraiment du mal à recruter », selon Roxanne Varza, directrice de Station F
    https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/l-interview-eco/emploi-les-startups-ont-vraiment-du-mal-a-recruter-selon-roxanne-varza-

    Pour beaucoup d’entreprises, le recrutement est devenu un enjeu majeur, y compris dans le secteur technologique, en forte croissance. Invitée éco de franceinfo, qui se présente comme le plus grand campus de startups du monde, le constate : « Les startups ont vraiment du mal à recruter sur certains postes et il y a beaucoup de concurrence sur le marché ».

    Station F a coordonné, avec ses partenaires, une étude auprès de plus de 400 entreprises du secteur. Plus de deux tiers des sociétés sondées manquent de candidats pour des postes technologiques, et plus d’un tiers pour des postes commerciaux. Certaines proposent pourtant des salaires élevés : « Sur un poste de cofondateur technique, ça commence à 90 000 euros bruts annuels et ça peut aller beaucoup plus haut pour les startups qui sont bien financées ». Selon Roxanne Varza, il y a sans doute un problème de formation. La dirigeante estime aussi que le secteur suscite « des clichés », en particulier sur les postes de ventes, alors que « ce sont des postes très intéressants et très variés ».
    Des quotas de femmes ?

    La fondatrice de Station F a un autre combat : la place des femmes dans le secteur. Selon l’étude qu’elle vient de publier, seuls 18% des fondateurs de startups sont des femmes. Et parmi les salariés, elles ne sont que 32%. « Ce chiffre m’a choquée », réagit Roxanne Varza, qui explique qu’à Station F, grâce à une action poussée, les femmes sont mieux représentées.

    "Il faut y travailler beaucoup plus"estime-t-elle, en « sensibilisant des jeunes de milieux différents et en mettant en place des rôles modèles ». Mais selon elle, il faut sans doute aller plus loin, avec des quotas : « Aujourd’hui, les startups commencent à réfléchir aux sujets de diversité beaucoup trop tard (…) Il faut commencer dès le début. Avec les premiers membres de l’équipe, il faut réfléchir à la diversité ».