ARNO*

Geek dilettante habitant une belle et grande propriété sur la Côte d’améthyste

    • Plutôt le crépuscule du Nudge, méthode vicelarde de manipulation douce, le dada d’Ismaël Emelien, qui a tenté de la fourguer à Veolia, après avoir été débarqué de l’Elysée par la « première dame »...

    • Oui Marc, je suis d’accord. Je pense de toute façon que cette histoire de nudge est déjà en soi un divertissement par rapport à l’autoritarisme de ce gouvernement. Parce que les mesures sanitaires ont été appliquées au minimum à coup d’amendes à 135 euros distribuées généreusement (c’est pas comme si on avait été « incités » à rester chez nous du jour au lendemain). On donne du bâton, mais on prétend qu’en fait on « communique ». Alors qu’on sait bien que ce gouvernement fait du bruit avec la bouche, mais dirige par énucléation et amputation, pour faire appliquer ce qui a été institué par ordonnances.

      Je vois ça un peu comme tous ces discours qui analysent le « soft power » américain, comme si réellement ce pays ne se contentait pas de corrompre partout les dirigeants étrangers, et de bombarder sans trop de soucis les récalcitrants. On rase un pays, en se vantant de le ramener à l’âge de pierre, mais on glose sur l’usage du soft power. Je pense que largement, les discours sur le nudge de ce gouvernement, c’est du même tonneau.

    • Sinon, d’ici le mois de mai, prévoir une nouvelle séance de contrition télévisée, Macron prenant son petit air de chien battu mais bien peigné, zoom avant de la caméra qui arrive avec un léger surplomb, sur le thème : « J’ai conscience que par mes paroles, j’ai pu offenser des gens ».

      En alternance avec ces scènes incroyables où il raconte n’importe quoi avec le regard halluciné, sur-enthousiaste et auto-satisfait caractéristique d’un jihadiste sous Captagon. Parce qu’emmerder les pauvres, c’est notre PROJEEEEEEEEEEET !

    • ne ne crois pas que ce soit la force ou bien le nudge, celui relève d’un de ces domaines peut/doit directement servir dans l’autre
      et là on bien du nudge grossier et à deux cibles pour dire aux uns "dans la détestation des non vaccinés qui nous empc^he de revenir à la normale nous sommes ensemble, ça réchauffe le coeur, non ? " et aux autres "c’est pénible hein ces histoires de pass pas sanitaire et tutti quanti, sans compter les décès qui font douter de rester non vaccinés, et ben ça sera pire et moi aussi je m’en occupe chaque jour car j’y pense tout le temps, ça me libère de le dire !". vous voyez qu’on a raison de faire le passe vaccinal, que Castex puisse mieux revendiquer son efficacité pour pousser à des premières injections qui sont d’ores et déjà en hausse

      oui, il dira un de ces quatre des choses pour humaniser sa candidature dans un autre registre que celui du père fouettard. hier je pariais sur un énoncé qui lui est demandé depuis le printemps 2020 et autour duquel il pourrait travailler pour se grandir à nouveaux frais. on utilise des archétypes : ce qui parait idéal, pour faire image, ce serait d’arriver à associer la fougue du chef de guerre à la Napoléon et le verre de lait aux enfants façon Mendes France
      https://seenthis.net/messages/942412#message942456

      "il nous est arrivé de nous tromper, mais nous avons montré qu’à l’écoute des scientifiques et des français nous savions tirer des leçons de nos erreurs. en Marche, servir la France et bliblablo

      on verra ce que ce sera mais la partition good cop bad cop, pour assurer de toute part ces rapports de pouvoir parfaitement non démocratique (un "en même temps" qui prive tous les autres d’espace), il faut en jouer alternativement en première personne, c’est ce que montre dans un autre genre les maffieux du crime organisé dans la gestion de leur main d’oeuvre (meurtre toujours à craindre/ gratifications matérielles et symboliques), et les figures de policiers montrés au fil d’errements éthiques quant à la manière de tenir leur rôle par des films et des séries

      j’évoquais aussi ce le précepte "pour faire corps, cliver" dans le seen cité au dessus, on y revient

      Election présidentielle 2022 : « Emmerder les non-vaccinés », l’opération calculée du quasi-candidat Macron
      https://justpaste.it/7q7wc

      la vieille formule dialectique "un se divise en deux" se combine avec un "du deux permet de construire du un" (alors quand on est de droite et qu’il n’y a que de la droite, faut pas hésiter)

      #pestilentielle