ARN😷*

Geek dilettante habitant une belle et grande propriété sur la Côte d’améthyste

  • Courier de la maîtresse pour transmettre quelques devoirs à faire à la maison (et elle fera grève jeudi). Elle commence en indiquant : « Vous avez été nombreux à vous absenter ».

    Ce qui m’amène à un point qui ne me semble jamais abordé, et serait pourtant important : est-ce qu’on a une estimation de la proportions de parents qui, comme nous, décident de ne pas remettre les enfants à l’école pendant (au moins) une semaine en cas de contamination, alors qu’ils le pourraient ?

    • Rien vu de tel
      Même pas une estimation d’absence des élèves toute simple
      Par contre j’observe que les filles ont à peu près 1/3 d’absents dans leur classe
      Celle au collège on sait que c’est tous des non vaccinés.
      Les autres on connait pas tout le monde mais ceux qu’on connait sont non vaccinés aussi

    • Pour les petits (moins de 12 ans), il n’y a pas de différence pour le retour en classe entre vaccinés et non vaccinés. Puisque personne n’est de toute façon encore vacciné à cet âge.

      Donc chez les petits, s’il y a des absents (« nombreux », dit la maîtresse), ce sont soit :
      – des gamins positifs – dans son courrier, la maîtresse dit qu’il y a eu 2 positifs dans la classe ;
      – des parents qui ne savent ou ne veulent pas faire tester les gamins ;
      – des parents qui ne comprennent pas les protocoles et en sont restés à l’idée que « la classe est fermée » (plusieurs parents dans la classe n’ont pas une grosse maîtrise du français) ;
      – et donc les parents qui, comme nous, préfèrent ne pas tout de suite remettre les gamins dans la cloaque. (Mais lundi, qu’est-ce qu’on fait ?)

    • Message de la maîtresse, qui remercie pour les « nombreux messages de soutien concernant la grève de jeudi ». Ce qui vraiment me laisse penser que, même dans une école au public populaire, des parents largement d’origine étrangère, ce n’est pas la « lourdeur » supposée du protocole qui dérange les parents, c’est le manque de sécurisation.

    • ah oui
      c’est vrai qu’on est resté sur la logique collège (on a fait le point vite fait hier soir) mais c’est totalement différent en effet.
      C’est vrai que c’est intriguant...surtout qu’à l’observation des personnes qu’on connaît j’ai l’impression que tout le monde s’en fout et veut remettre coûte que coûte les enfants à l’école.
      Les positifs et absents de moins de 12 ans que l’on connaît sont tous les frères et soeurs de ceux absents et non vaccinés au collège (d’où le bête lien que j’ai fait avec la vaccination). Après clairement ce n’est qu’une toute petite fraction des absents...