• Nucléaire : l’EPR de Flamanville une nouvelle fois retardé
    https://www.connaissancedesenergies.org/afp/nucleaire-lepr-de-flamanville-une-nouvelle-fois-retarde-220

    Le groupe français EDF a annoncé mercredi de nouveaux retards et surcoûts pour le réacteur nucléaire de nouvelle génération EPR en construction à Flamanville (Manche), qui tombent mal alors que le président Emmanuel Macron veut construire de nouveaux exemplaires sur le sol français.

    « La date de chargement du combustible est décalée de fin 2022 au second trimestre 2023. L’estimation du coût à terminaison passe de 12,4 milliards d’euros à 12,7 milliards », indique le groupe dans un communiqué.

    Le réacteur de nouvelle génération de Flamanville, dont l’édification a débuté en décembre 2007, devait au départ être mis en service en 2012, mais son chantier a été affecté par de nombreux déboires et surcoûts. Le coût initial a quasiment été multiplié par quatre.

    Pour rappel, les coûts de démantèlement des vieux réacteurs auraient déjà été provisionnés trèèèès largement.

    Le premier réacteur expérimental français, en Bretagne n’est toujours pas démantelé.

    Pourquoi évoquer les démantèlements ? Quand on n’est pas capable de respecter les budgets de construction... qu’en sera-t-il des budgets de démantèlements ?