ARN😷*

Geek dilettante habitant une belle et grande propriété sur la Côte d’améthyste

  • Protocole sanitaire à l’école : pourquoi la FCPE réclame davantage de tests salivaires pour les enfants
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/tests-de-depistage-du-covid-19/protocole-sanitaire-a-l-ecole-pourquoi-la-fcpe-reclame-davantage-de-tes

    De plus, ces tests PCR salivaires sont plus fiables qu’un test antigénique nasal, au résultat rapide, et qu’un autotest. En effet, le PCR salivaire se situe juste en-dessous du test PCR dans le nez en termes de fiabilité, avec un taux de 85 à 90%. Il existe aussi des tests salivaires antigéniques, plus rapides en termes de résultat, mais jugés moins fiables par la Haute Autorité de santé.

    […]

    Cependant, il existe quelques obstacles dans l’utilisation de ces tests salivaires comme une véritable solution de lutte contre l’épidémie. Lorsque le gouvernement a tenté de les déployer au printemps dernier, les enfants devaient avoir une autorisation des parents. Or, beaucoup n’en avaient pas. Ensuite, les tests salivaires à l’école doivent se pratiquer avec l’aide d’un adulte : il faut donc du personnel, ce qui n’est pas toujours évident. De plus, même s’ils ne nécessitent pas un prélèvement dans le nez, les tests salivaires n’en sont pas moins des tests PCR, qui nécessitent donc d’être analysés dans un laboratoire. Et en ce moment, ces laboratoires sont débordés.

    Ne pas parler de pooling, ne pas parler de pooling, ne pas…

    (Et surtout l’argument : nan mais t’imagines un « protocole » qui ferait que les parents ne pourraient plus envoyer leurs enfants à l’école quand ils sont positifs ? Comment ce serait trop l’enfer…)

    • Sinon, la tournure digne de Bambi chez les Bisounours :

      Lorsque le gouvernement a tenté de les déployer au printemps dernier…

      C’est fou comme le gouvernement a drôlement tenté des trucs qu’on s’en est même pas rendu compte.

    • Et c’est curieux d’écrire « jugés moins fiables » pour les tests salivaires antigéniques, expédiés sans autre forme procès, sans donner d’estimation chiffrée, et sans se souvenir que le protocole actuel, c’est déjà 3 autotests à la maison : le principe d’un test moins sensible, c’est de le faire plus souvent.