• CRPE 2022 : l’effondrement du recrutement  !
    https://www.sudeducation.org/communiques/crpe-2022-leffondrement-du-recrutement

    au total, si toutes les personnes admissibles dans toutes les académies étaient déclarées admises (ce qui est impossible), il manquerait 1730 postes au niveau national dans le premier degré. La seule solution, pour les académies, sera de recruter toutes les personnes sur les listes complémentaires puis de recruter à tour de bras des contractuel·les qui ne bénéficieront ni de la même formation ni des mêmes droits.

    Pour SUD éducation, cet effondrement du recrutement est la conséquence directe du mauvais traitement infligé aux personnels de l’#éducation depuis 5 ans. Face à cette crise, il faut un plan d’urgence à même de redonner envie de devenir enseignant·e.

    • A Paris :

      au total, il faudra au moins 250 enseignant·es en CDD pour pallier les besoins au 1er septembre. [...] Pour tenter de réagir, l’académie a donc immédiatement promis un renouvellement aux 130 contractuel·les actuellement en poste dans l’académie mais ils et elles ne sont pour l’instant pas plus de 80 à vouloir continuer à travailler dans les écoles l’année prochaine. Dans le meilleur des cas, le rectorat devra donc encore trouver entre 170 et 180 enseignant·es en CDD pour que chaque classe ait une maîtresse ou un maître le jour de la rentrée.

      https://www.sudeducation75.org/bientot-du-job-dating-dans-lacademie-de-paris